Annoncée il y a quelques jours, et commercialisée dans la foulée, la balance connectée Withings Body Cardio nous a été livrée pour une prise en main. L’occasion de s’essayer à nouveau à la pesée connectée, après le test de la Smart Body Analyzer, et de découvrir la mesure de la vitesse d’onde de pouls. 

Capture d’écran 2016-06-10 à 18.16.31

Design et conception

Elle a de l’allure, cette balance connectée. Proposée en noir ou en blanc, elle se couvre d’une surface en verre trempé, froide, que vos petons risquent d’apprécier par ces fortes températures d’été. Ce que vous apprécierez moins – attention, ce n’est pas glamour – ce sont les traces que vous risquez d’y laisser si vous tentez la pesée au sortir des chaussures. À éviter.

La Body Cardio est vraiment un beau produit, avec seulement 1,8 centimètre d’épaisseur et un socle plat en aluminium. La Body Cardio se pare de rayures, et d’une baguette en métal au centre, censée délimiter l’espace dédié aux pieds gauche et droit. Le produit fait 32,5 par 32,5 centimètres, ce qui veut dire que vous pouvez l’utiliser si vous ne faites pas plus de 50 en pointure de chaussure. Cela devrait aller.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Sur la tranche droite, on trouve un port microUSB et un bouton d’allumage. Sur le haut de la balance, un écran prend place. Il donne les informations principales : poids, pourcentage de graisse, pourcentage d’eau dans le corps, et rythme cardiaque. Cet écran est suffisamment défini (128×64 pixels) et lumineux pour ne poser aucun problème.

Le produit est également équipé du WiFi 802.11 b/g/n, se synchronise via Bluetooth avec le smartphone et est en mesure de reconnaitre automatiquement huit personnes différentes. Dans l’ensemble, c’est un beau produit.

Données

Le petit plus, c’est évidemment la mesure de la vitesse d’onde de pouls, une mesure qui permet de se faire une idée de l’état du circuit artériel, quand on couple cette donnée avec les autres que fournit la balance, comme le pourcentage de gras, le pourcentage d’eau, ou le rythme cardiaque.

Il faut dans un premier temps savoir que cette mesure n’est accessible qu’après avoir effectué cinq pesées réussies. Une fois ceci fait, la VOP est accessible depuis l’application Withings, sur laquelle nous reviendrons juste après. Une fois ces cinq pesées faites, on obtient donc un chiffre entre 4 et 8. Si c’est 4, c’est optimal, mais si c’est 8, ce n’est pas terrible, et vous devriez songer à prendre soin de vous. Dans l’idée, c’est ça, et il n’y a malheureusement pas de moyens de vraiment vérifier cette donnée, mais seulement de faire confiance à Withings. Pour ma part, quelle que soit ma pesée, j’obtiens irrémédiablement 6,3 m/s, ce qui est « normal » mais pas génial.

withings

Au passage, cette mesure semble être en corrélation avec la mesure du rythme cardiaque. Sur le tableau récapitulatif des mesures, mon rythme cardiaque se situe juste au-dessus de la médiane, comme pour la VOP.

Concernant les autres données, c’est du connu. Les mesures ne semblent pas beaucoup varier selon les moments de la journée. La seule mesure qui bouge un peu, c’est le pourcentage de graisse, qui oscille de 0,5 % selon les jours. Mais bon, ce n’est pas choquant. Quant à la teneur en eau du corps, je me suis amusé à boire beaucoup le long de la journée pour observer l’augmentation de ce pourcentage. Je ne sais pas comment cela marche vraiment, donc c’est peut-être du hasard, mais il grimpe proportionnellement.

Application

L’application Withings, on en avait parlé récemment lors de notre test du Withings Go, le petit objet connecté « cheap » du constructeur. Elle est assez claire et simple à prendre en main…sauf pour ce produit. Les données sont présentées sous forme de cartes. Il y en a une pour le rythme cardiaque, une pour le poids, et une pour la vitesse d’onde de pouls.

withings-2

Lorsqu’on clique dessus, on accède à des informations plus détaillées, mais les graphiques proposés pourraient être plus pratiques à déchiffrer. C’est en tout cas mon avis, alors que je trouve les graphiques de sommeil et de pas des bracelets sont très esthétiques et simples à lire.

Conclusion

Pour qui a besoin d’une balance connectée, la Body Cardio est un beau produit. Néanmoins, le seul apport de la vitesse d’onde de pouls ne justifie pas de devoir mettre 179 euros dans un tel produit, qui peut servir tous les jours certes, mais qui servira surtout à lire un poids. Pour ceux qui se rêvent en athlètes dans les mois à venir, certaines mesures peuvent être pratiques pour constater une évolution. Dans tous les cas, elle s’adresse à un marché de niche.