Microsoft arrive enfin sur le marché des bracelets connectés avec le Band, un appareil très complet. Mais ce n’est pas tout puisque la firme de Redmond a également lancé l’écosystème Health, très proche d’Apple Health et de Google Fit Platform.

Microsoft Band OS

Microsoft Band : voici le bracelet connecté de Microsoft qui sera relié à l’écosystème Microsoft Health dans le cloud. Le bracelet aura deux principales fonctionnalités : mesurer l’activité physique du porteur, mais aussi le prévenir des notifications présentes sur son smartphone. Concrètement, de nombreux capteurs sont présents sur le bracelet pour permettre de suivre en temps réel l’activité de l’utilisateur : capteur UV, capteur de fréquence cardiaque, podomètre, thermomètre pour la température de la peau ou encore un capteur électrodermique pour connaître le taux de sudation. Le Band intègre en plus un GPS pour permettre de connaître la position exacte de l’utilisateur, même en l’absence de smartphone. Mais le bracelet de Microsoft n’est pas pour autant autonome puisqu’il devra se connecter à un smartphone régulièrement pour communiquer avec la plateforme Health.

Band : un bracelet très completMicrosoft Band 2

Microsoft Health prend la forme d’une application à installer sous Android, iOS ou Windows Phone et le bracelet est d’ailleurs compatible avec ces trois systèmes d’exploitation. Sous Windows Phone, l’utilisateur aura accès à davantage de fonctionnalités grâce à Cortana, l’assistant vocal virtuel. Une fois relié au smartphone, le Band communiquera dans les deux sens : il recevra les notifications du terminal (appels, SMS, mails, facebook, calendrier, alarme, etc.), mais lui enverra également des données relatives à l’activité physique. Ces données seront ensuite envoyées dans le cloud pour être analysées et traitées. L’objectif : donner des conseils à l’utilisateur selon ses objectifs et ses habitudes de vie, à la manière d’un coach personnel, grâce aux algorithmes de Microsoft.

Health : un écosystème naissant

Le Band de Microsoft sera également compatible avec d’autres applications puisque la firme de Redmond propose aux développeurs de rendre compatibles leurs applications et trackers d’activité avec Health. Pour le moment, la firme indique que RunKeeper, MapMyFitness, MyFitnessPal et le bracelet UP de Jawbone sont compatibles avec l’écosystème de Microsoft pour bénéficier de toutes les données relatives à la santé et aux activités sportives à un seul endroit : dans le cloud. Microsoft précise d’ailleurs que l’utilisateur aura la possibilité de partager ces données avec les médecins via HealthVault qui existe déjà depuis plusieurs années.

Microsoft Health

Pour les caractéristiques techniques, le Band de Microsoft sera conçu en caoutchouc avec un bracelet ajustable. L’écran de 1,4 pouce (11 x 33 mm) supportera une définition de 320 x 106 pixels. Microsoft promet une autonomie de 48 heures sans GPS avec une recharge qui prendra 1h30 pour les deux batteries de 100 mAh chacune. Le Band est résistant à l’eau et à la poussière (mais pas waterproof) et se connectera aux smartphones en Bluetooth Low Energy. Il faudra donc disposer d’un terminal compatible, sous Windows Phone 8.1, iOS 7.1 ou plus récent et Android 4.3 ou plus récent.

Le Band sera commercialisé dès demain au tarif de 199 dollars. Avec son premier bracelet connecté, Microsoft frappe fort. On pourra regretter un design un peu trop classique et qui ressemble à un Gear Fit mais niveau fonctionnalités, aucun bracelet connecté n’est aussi complet que celui de Microsoft, avec une compatibilité multi plateforme vraiment appréciable. D’ailleurs, on rappellera qu’à la Droidcon, Microsoft se sentait comme un acteur de l’écosystème Android et la firme vient de le prouver.

[ytpub:CEvjulEJH9w]