Une nouvelle montre connectée se lance aujourd’hui sur Indiegogo, après quelques jours de campagne discrète. Elle prend le nom de Névo et cache quelques atouts dans sa manche.

Nevo

Évoquer les trackers d’activité qui pullulent sur le marché, c’est examiner leurs fonctionnalités mais aussi leur design. Sur le premier point, les offres sont nombreuses et de plus en plus pertinentes, que ce soit chez des bracelets purement sportifs, des montres connectées (notamment sous Android Wear) ou des trackers d’activité plus complets, capables de recevoir des notifications notamment. Pour qui souhaite un peu de design, il faudra se tourner vers des montres de type Moto 360 ou LG G Watch R qui affichent des aiguilles virtuelles sur leur écran, ou vers une Withings Activité, présentée comme une véritable montre mais n’ajoutant pas la réception des notifications à la surveillance des activités.

Une montre, mais pas seulement

Un tracker d’activité ressemblant à une montre et affichant quelques notifications, voilà ce que promet Névo. Et plus exactement, il s’agit d’une montre facturée 249 dollars à sa sortie (100 dollars sur Indiegogo) et connectée en Bluetooth 4.0. Conçue par une équipe cosmopolite – dont une partie est française – la montre présente un boitier de 40 mm de diamètre, soit 0,6 cm de moins qu’une Moto 360, mais une épaisseur légèrement supérieure (12,5 mm). Celui-ci est conçu en acier inoxydable, est recouvert de verre en saphir synthétique, inclut un système d’horlogerie suisse (sans plus de précision) et est étanche. En tant que tracker d’activité, il dispose d’un accéléromètre à trois axes et peut mesurer le nombre de pas, la distance, les calories brûlées et s’occupera de surveiller l’activité des nageurs. Côté notifications, il faudra se contenter du vibreur qui se chargera de signaler la réception d’appels ou de SMS, de même qu’il indiquera à l’utilisateur s’il a atteint son objectif d’activité. Le design a été confié à une équipe française : « le design est fait par des Français, avec le QG à Lille. En revanche, la production est gouvernée par une entité hongkongaise.  Nous sommes fiers de pouvoir associer le meilleur de ces deux mondes pour que le consommateur puisse bénéficier d’un excellent rapport qualité-prix », précise la marque.

Nevo

Puisque la montre ressemble à une montre, elle ne dispose d’aucun écran. Elle reprend le principe d’un Misfit Shine, c’est-à-dire l’illumination d’une barre marquant les minutes sur le cadran pour chaque douzième d’objectif rempli. Pour y accéder, il faudra simplement cliquer sur l’un des boutons situés sur le côté de la montre. Les objectifs seront quant à eux définis sur une application dédiée, utilisable dès Android 4.3 ou iOS 7. Il ne faut donc pas espérer trouver avec la Névo un tracker d’activités aussi complet que ses homologues en l’absence d’écran et de système de suivi du sommeil.

Nevo

Des fonctionnalités supplémentaires déjà prévues

Névo nous a confié ses ambitions. Si la startup dépasse son objectif de 50 000 dollars – il lui reste tout juste un mois pour récolter 20 000 dollars manquants – elle prévoit d’ajouter quelques fonctionnalités à sa montre. Il pourra s’agir, dans un premier temps, de choisir la couleur de la LED via l’application, de définir une alarme pour se réveiller et de nouveaux coloris pour les bracelets de la montre. D’autres ajouts sont envisagés, tels le rechargement solaire et la synchronisation avec le GPS et, de manière beaucoup moins sûre, Névo songe à s’attaquer à la surveillance du sommeil et du rythme cardiaque. Tout cela dépendra évidemment des sommes récoltées pendant sa campagne de financement. Si vous souhaitez y participer, tout cela se passe sur Indiegogo.