Fossil a fait part de son intention de mettre la main sur Misfit, bien connu sur le marché des bracelets connectés. Le montant de l’acquisition devrait atteindre 241 millions d’euros.

misfit shine 2 8

Voilà bien une manœuvre à laquelle on ne s’attendait pas. Fossil Group, qui créée des montres pour des marques telles que Adidas, Armani, Karl Lagerfeld, Michael Kors, Marc by Marc Jacobs, Burberry, DKNY, Diesel et évidemment la marque Fossil, prévoit un mouvement financier dans le domaine des objets connectés. En effet, elle a affirmé à Mashable son intention de faire l’acquisition de Misfit, jeune entreprise spécialisée dans les trackers d’activités, pour un montant qui devrait se situer aux alentours de 241 millions d’euros (260 millions de dollars). Ce probable rachat va se traduire par l’acquisition de la partie matérielle de Misfit ainsi que par celle de son logiciel de tracking d’activités.

Mais à y regarder de plus près, ce mouvement n’est finalement pas si étonnant. Il y a quelques semaines, la marque Fossil a présenté ses premiers produits connectés d’une gamme Fossil Q vouée à s’étoffer dans les années à venir. Pour l’heure, la gamme comprend quatre appareils, dont une Founder sous Android Wear, une classique avec connexion Bluetooth et fonctionnalités fitness, et deux bracelets connectés. Et pour faire grandir son catalogue, Fossil pourra s’appuyer sur le savoir-faire de Misfit, acteur déjà reconnu dans le monde des trackers d’activités avec ses Shine, Shine 2 et Flash. Des produits qui misent à la fois sur des fonctionnalités précises, et sur un aspect esthétique particulièrement soigné.

Fossil veut certainement s’implanter rapidement sur le marché des objets connectés, puisque la marque n’est pas la seule à s’y intéresser. Il y a quelques jours seulement, Tag Heuer a présenté sa première montre connectée sportive : la Connected.