Fitbit présente aujourd’hui son dernier bracelet connecté en date. Son Alta, puisque c’est son nom, ne prétend pas révolutionner le tracking sportif, mais mise sur un tournant design pour convaincre ceux qui n’aiment pas ce type d’appareils.

fitbit-alta-family

Encore un nouveau tracker d’activités chez Fitbit, le leader mondial dans ce domaine. Après une montre Blaze officialisée à l’occasion du CES 2016, Fitbit dévoile aujourd’hui son nouvel essai orienté design, et visant assez clairement les femmes. Son Alta se présente quant à lui comme un bracelet assez classique, doté d’un écran sensitif.

Plutôt classique dans son fonctionnement, l’Alta ne vise pas spécifiquement les sportifs, mais plutôt cette majorité de mobinautes soucieux de se maintenir en bonne forme, notamment en marchant suffisamment et en dormant bien. L’Alta comporte donc un très classique podomètre, indique le nombre de calories dépensées et surveille les phases comme le temps de sommeil. Ne comptez pas sur la présence d’un capteur de rythme cardiaque dans un tel appareil, qui préfère viser le design que des fonctionnalités avancées. En revanche, le bracelet peut être connecté à des smartphones sous Android, iOS et même Windows, et vibrera pour alerter son porteur en cas de réception d’une notification.

En termes de positionnement tarifaire, l’Alta remplace le Charge, et sera proposé à partir de mars prochain au prix de 130 dollars aux États-Unis, avant une sortie mondiale en avril prochain ; en France, comptez sur un prix de 139,95 euros. Il faudra débourser 30 euros supplémentaires pour un bracelet d’une autre couleur, ou 70 euros pour un bracelet en cuir et 100 euros pour un bracelet en acier inoxydable, disponible à partir de l’été prochain.

À voir les premières photos publiées par les médias américains qui ont pu découvrir avant nous ce bracelet, malgré les ambitions de Fitbit (et ses efforts visibles) en matière de design, on retrouve un bracelet somme toute épais, et loin encore de s’apparenter à un bijou. Il semble en outre viser les femmes, avec un format plus petit. En somme, un appareil cher, dont l’élégance reste encore à prouver, mais qui a le mérite d’offrir des bracelets interchangeables et d’afficher les informations les plus importantes sur son écran.