Swatch s’apprête bien à sortir sa première montre connectée, et le constructeur a visiblement choisi l’été 2015 pour la faire découvrir à au moins deux régions du monde.

Swatch_Irony_angle_below_bw_v2

Au fil des mois, on en apprend un peu plus sur la première montre connectée de Swatch. L’horloger suisse, pourtant réticent à proposer ce type de produits il y a encore quelques mois, s’apprête donc à dévoiler sa première idée de montre intelligente, lui qui a fini par céder à l’initiative en raison notamment de l’entrée d’Apple sur ce marché. Nick Hayek, le PDG de la marque, s’est ainsi confié aux actionnaires du groupe, expliquant que l’objet sera lancé cet été dans deux pays. Le premier d’entre eux, c’est évidemment la Suisse, terre mère de Swatch, tandis qu’il se murmure que la seconde destination du produit pourrait être la Chine, en raison d’un gros partenariat conclu avec China UnionPay, organisme regroupant 175 institutions bancaires ou financières chinoises. Sans oublier que la Chine est le deuxième marché le plus important pour Swatch.

Ce premier galop d’essai pourrait évidemment ouvrir la voie à une commercialisation plus large, notamment dans les pays d’Europe proches de la Suisse, et friands de montres. Le partenariat avec China UnionPay n’est d’ailleurs pas anodin puisque la marque d’horlogerie mise beaucoup sur le paiement sans contact, et l’on sait d’ores et déjà que le produit sera équipé d’une puce NFC, permettant de payer des achats d’un coup de poignet dans les magasins équipés d’un terminal de paiement compatible.

Quant à l’esthétique de l’objet, ou ses composants, Swatch se garde bien de livrer de nouvelles informations. On raconte que l’objet pourrait être compatible avec Android et Windows Phone mais pas avec iOS, et que sa batterie pourrait tenir jusqu’à six mois. Il faudra encore patienter un peu pour répondre à toutes ces questions.