Un nouvel acteur souhaite prendre d’assaut le monde des montres connectées. Cette fois, il ne s’agit pas d’un spécialiste du smartphone tentant l’option de la miniaturisation, mais un acteur traditionnel du secteur horloger : Casio, dont les premières montres à affichage digital datent d’il y a une quarantaine d’années.

Casio G Shock

Les fabricants traditionnels de montres, qui ont pour la plupart regardé d’un œil circonspect les tout débuts des montres connectées, semblent désormais prêts à se lancer sur un segment très en vogue chez les technophiles. S’il n’est pas question pour Swatch comme pour Casio d’abandonner les bracelets classiques, ces marques visent un public que leurs appareils traditionnels ne touchent pas vraiment, et ont dans leur manche un atout à faire valoir : leur expertise d’horlogers, même si l’aspect logiciel des objets connectés ne leur est pas réellement familier.

Pour le cas de Casio, la donne est légèrement différente, puisque la marque japonaise produit aussi bien des montres que des appareils photo ou des calculatrices. Elle a d’ailleurs proposé, ces dernières décennies, nombre de montres plus ou moins farfelues (voyez l’excellent article de The Verge), avec pavé numérique pour certaines, et propose actuellement quelques modèles dotés d’une connexion Bluetooth, sans fonctionnalités aussi avancées qu’avec Android Wear ou ses concurrents.

Une montre aussi connectée que solide

Quelques semaines après la sortie de l’Apple Watch, l’un des fondateurs de Casio, Kazuo Kashio, s’est exprimé auprès du Wall Street Journal. Il lui a ainsi annoncé travailler sur « une montre qui essaie d’être intelligente plutôt qu’un appareil intelligent qui est également une montre », indiquent nos confrères. Kashio n’est pas allé jusqu’à préciser quel logiciel animerait sa montre ni les fonctionnalités exactes qu’elle proposerait, mais a mis en exergue son design. Il s’agira donc d’un « produit qui ne se cassera pas facilement, qui est simple à mettre en marche et qui est agréable à porter ». Tout un programme, d’autant plus que l’homme promet une sortie au mois de mars 2016 et à un prix situé autour des 400 dollars. La marque aux G-Shock y croit, et vise d’ailleurs un chiffre d’affaires de 80 millions de dollars « en ventes de smartwatchs aussi vite que possible ». Avec une sortie au printemps prochain, Casio devra se frotter aux nouvelles générations de montres Android Wear et à une probable Apple Watch 2, et frapper fort pour s’en démarquer.