Après la Alcatel OneTouch Watch que nous avions pu tester en juin dernier, le constructeur a dévoilé lors de l’IFA la Go Watch, une montre sportive, résistante aux chocs et à l’eau (IP67). Nous avons pu prendre en main la montre quelques minutes. Si le concept est intéressant, dans les faits, la montre dispose d’un peu trop de défauts et un prix un peu trop élevé.

Alcatel OneTouch Go Watch (5 sur 6)

Pour ceux qui auraient manqué notre actualité de ce matin, Alcatel OneTouch propose la Go Watch, dans la lignée de la Watch. C’est donc une montre connectée sous un OS propriétaire, compatible Android et iOS. Elle propose de recevoir les notifications de son smartphone directement sur son poignet, tout en proposant des fonctionnalités de suivi de l’activité physique.

 

Un design en plastique dur

Au niveau du design, la Go Watch n’a plus rien à voir avec la Watch originale. On trouve un design qui fait beaucoup penser aux montres Casio, avec beaucoup de plastique afin de protéger le produit. Les cadrans et les bracelets sont interchangeables, afin de pouvoir modifier leur apparence et passer d’un blanc immaculé à des couleurs beaucoup plus criardes. Au toucher, la Go Watch ne respire pas pleinement la qualité puisque les plastiques sont plutôt durs. L’écran n’est plus totalement rond, et tant mieux puisque l’interface n’est absolument pas ronde. Le port de rechargement n’est plus intégré au bracelet, mais en tant que port microUSB situé directement sous la montre, aux côtés du capteur de fréquence cardiaque.

Alcatel OneTouch Go Watch (6 sur 6)

 

Deux boutons, dont un qui ne sert (presque) à rien

On trouve désormais deux boutons : le bouton dédié à l’allumage de la montre, et le bouton Go, qui est avouons-le, totalement inutile. Il déclenche la commande emotion pulse qui permet de partager sur les réseaux une image représentant son état d’esprit, basé sur le rythme cardiaque, l’accéléromètre et le gyroscope. On aurait apprécié pouvoir configurer ce bouton pour lancer une application spéciale.

Alcatel OneTouch Go Watch (3 sur 6)

Une interface carrée pour une montre ronde

Alcatel OneTouch n’a pas fait évoluer l’interface, et elle n’est toujours pas du tout adaptée aux cadrans ronds, puisqu’on trouve deux lignes d’icônes carrées qui se sentent un peu seules face aux bordures noires.

Alcatel OneTouch Go Watch (1 sur 6)

La GoWatch est donc décevante à cause d’une partie logicielle fortement bridée et un prix, de 129 euros en Europe, qui nous semble un peu élevé face à d’autres propositions sous Android Wear, largement plus flexibles. On attendra alors de connaître le prix français, qui pourrait passer sous la barre des 100 euros et redonner un peu plus d’intérêt à la montre. Sortie prévue en janvier 2016.

Alcatel OneTouch Go Watch (2 sur 6)