Swatch s’est trouvé un partenaire de marque pour lancer sa montre dédiée au paiement sans contact aux États-Unis. La marque suisse annonce aujourd’hui avoir trouvé un accord avec Visa.

bellamy-swatch

La montre Bellamy, cette Swatch on ne peut plus classique d’apparence, avec ses aiguilles et sa pile bouton, avait été présentée en Chine en octobre dernier. Sa spécificité, puisqu’elle ressemble en tous points aux autres montres de la marque suisse, tient à l’intégration d’une puce NFC à l’intérieur de son boîtier : à l’heure où Android Pay, Samsung Pay et même le futur LG Pay sont appelés à prendre leur essor, sans compter l’offensive Apple, l’horloger prépare sa riposte par le biais d’une montre beaucoup moins sophistiquée que les terminaux sous Android Wear.

Au mois d’octobre, seul un partenariat avec un fournisseur de cartes bancaires chinois avait été conclu. Swatch marque un point supplémentaire en annonçant aujourd’hui s’être allié avec l’un des principaux acteurs occidentaux du secteur, Visa. Si l’on n’en sait toujours pas plus quant à la sécurisation de ce système de paiement mobile depuis une montre analogique, Swatch précise tout de même que sa montre fonctionnera comme une carte (Visa, donc) prépayée et fonctionnera partout où le paiement sans contact Visa est accepté.

Et surtout, la signature de ce partenariat lui assure la possibilité de se lancer aux États-Unis, déjà en ligne de mire du Suisse le mois dernier, mais sans que l’on sache alors comment la marque s’y prendrait pour faire son entrée aux USA. Le lancement était prévu pour le premier semestre 2016 et, grâce à cette annonce, est désormais annoncé pour le début de l’année prochaine, aussi bien aux États-Unis qu’en Suisse et au Brésil. Le marché européen, à l’exception de la Suisse, attendra donc encore un peu.