Annoncée et commercialisée depuis le début du mois de novembre, la Connected Watch du fabricant de montres de luxe Suisse Tag Heuer est un véritable succès. Non seulement le fabricant a du mal à faire face à la demande, mais il prévoit en plus de nouvelles smartwatchs d’ici la fin de l’année prochaine.

tag heuer carrera 4

La première montre connectée de Tag Heuer est un véritable succès si l’on en croit ses dirigeants. La demande est tellement forte que le fabricant suisse va accélérer la production de Connected Watch, de façon à en produire 2 000 par semaines, au lieu de 1200 auparavant. Afin de répondre aux demandes des boutiques physiques, les ventes de la montre sur le site web de la marque seront suspendues jusqu’au mois de mai ou juin prochain. LVMH, le propriétaire de Tag Heuer, estime ainsi qu’entre les demandes des revendeurs et des intermédiaires, il faudrait produire 100 000 montres pour répondre à la demande. Un chiffre énorme, qui ferait de cette Connected Watch l’un des plus grands succès commerciaux pour un appareil Android Wear.

 

De nouvelles montres connectées à venir l’année prochaine

Jean-Claude Biver, le PDG de Tag Heuer, a également indiqué dans un email interne à sa société que le succès de cette première montre connectée allait inciter la marque à en concevoir de nouvelles l’année prochaine. « Face au succès de cette seule et unique montre, nous développerons une collection conçue avec différents types de montres et différents matériaux à la fin de l’année prochaine ou au début de 2017 ». Parmi ces nouveaux matériaux se trouveront alors de l’or et des diamants.

La première montre connectée de Tag Heuer a été dévoilée le 9 novembre dernier. Elle se présente comme une montre connectée haut de gamme et embarque un processeur Intel (Atom Z34XX), 1 Go de RAM et un design proche de la gamme Carrera du fabricant suisse. Elle est vendue 1350 euros et Tag Heuer propose, passé deux ans, de l’échanger contre une montre mécanique Carrera en repayant 1 350 euros. Malgré son tarif, les premiers acheteurs avaient également montré un packaging extrêmement pauvre.