Razer a présenté sa première montre connectée à l’occasion du CES 2016. Nous sommes allés à la rencontre de cet appareil arborant le vert caractéristique de la marque, et cherchant à s’imposer dans le domaine des montres “du quotidien”. Mais en faisant le choix d’un design assez particulier.

nabu-watch-6

Marque bien connue des gamers, Razer propose, depuis deux ans, des bracelets connectés réunis dans une gamme baptisée Nabu. Pour succéder aux Nabu et Nabu X, Razer présente aujourd’hui une première montre connectée. Et pour le coup, la marque ne fait pas les choses à moitié, puisqu’il s’agit d’une Nabu Watch particulièrement costaud, au design massif et résolument destinée à un public masculin. Pourquoi une montre plutôt qu’un bracelet ? D’après l’un des représentants de Razer, il s’agit avant tout de fournir une montre digitale qui soit connectée, et qui reste capable de “donner l’heure en toutes circonstances”. Comprenez qu’il s’agit de pallier la faiblesse de l’autonomie de ses consœurs. En revanche, nul mot sur son design, pour le coup franchement discutable. La montre est très grande, très épaisse et arbore un look mi-sportif, mi-gamer, avec un affichage en vert. Il n’est donc pas question pour elle de viser n’importe quel public.

nabu-watch-3

Une pile et une batterie : deux sources d’énergie indépendantes

L’un des principaux atouts de cette montre réside dans son autonomie. Elle fonctionne en effet, pour sa partie montre digitale, sur une pile standard, et promet entre 12 et 18 mois d’autonomie – elle fonctionnera donc quand bien même sa partie connectée sera à court d’énergie. Son aspect connecté, quant à lui, s’appuie sur une batterie rechargeable, cette fois pour 7 à 9 jours loin de la prise de courant, et présente quelques aspects intéressants.

La Nabu Watch revêt ainsi une fonction de tracking d’activités (nombre de pas, de calories brûlées, surveillance du sommeil), et affiche les notifications du smartphone sur un petit écran situé en bas de son cadran. Celui-ci s’allume d’ailleurs en appuyant sur le bouton situé en bas du boîtier. Un vibreur est également inclus à la montre, et se déclenche à la réception de notifications – depuis des smartphones Android dès 4.3 et iOS. Il ne faut pas espérer pouvoir les lire entièrement, puisque la Watch ne dispose que d’un écran OLED de 128 x 16 pixels, et n’affiche qu’une couleur. L’idée est surtout d’accéder discrètement à ses notifications, comme c’est d’ailleurs le cas sur le Nabu standard.

nabu-watch

Côté montre, des fonctionnalités classiques de montre sportive sont de la partie. Un chronomètre, un compte à rebours, différents formats d’affichage de l’heure et une étanchéité (5 ATM) sont de la partie avec, en bonus, une résistance aux chutes d’une hauteur de 5 mètres. En revanche, aucun capteur de rythme cardiaque n’est intégré à cette montre, malgré ses allures résolument sportives. Les amateurs peuvent la précommander dès à présent sur le site de Razer, pour une livraison à partir de la mi-janvier : elle leur coûtera 179,99 euros pour la version que nous avons vue, et 239,99 euros pour sa Forge Edition, dotée de quelques détails en métal.

Razer Nabu Watch
nabu-watch-4