Le marché de la montre connectée est toujours là, il tient bon. Acer tente le coup avec la montre Leap Ware, un produit qui ressemble à la Pebble Round.

Acer Leap Ware – Face avant

 

OS maison

Si vous êtes venus ici en pensant découvrir une montre Android Wear, circulez, il n’y a rien à voir. L’Acer Leap Ware fonctionne avec un OS maison taïwanais. C’est une montre relativement légère avec une couche logicielle également très légère. Elle intègre pourtant de nombreux capteurs, comme un capteur de fréquences cardiaques, mais aussi un capteur de rayons ultraviolets (nocifs du soleil). Cette dernière caractéristique me fait penser au bracelet Netatmo June.  

Acer Leap Ware – Les capteurs à l’arrière

Légère, mais assez bien équipée. Elle est équipée, en effet, du chipset MediaTek MT2523 et de la puce biocapteur MT2511. L’écran est très minimaliste, du noir et du blanc, et son cadran est de 42 mm. Elle a également été conçue pour être résistante, elle est dotée d’un verre Corning Gorilla Glass SR+ qui devrait assurer une résistance accrue aux rayures. Elle résiste également à l’eau, et peut être immergée (IPx7). 

Acer Leap Ware – de côté

 

Du minimalisme connecté

L’écran est tactile, mais loin d’être réactif. Les interactions se font principalement avec des gestes simples pour naviguer dans les menus, du bout du doigt. De gros icônes et de gros chiffres. Notez qu’elle intègre une lumière LED, pratique pour les notifications, mais aussi pour éclairer une serrure (en pleine nuit, vous voyez ce que je veux dire). 

Acer Leap Ware – la LED sur le côté

Tout se contrôle depuis l’application Liquid Life, sous Android et iOS, où l’on peut régler ses objectifs et gagner des points (en fonction de vos résultats). Marche, course à pieds, vélo, exercices physiques… malgré son minimalisme, la Leap Ware propose de nombreuses fonctionnalités. Acer promet 5 jours d’autonomie, ce qui est semblable à ce que l’on pouvait retrouver sur les produits Pebble.

 

139 euros dès cet été

Avec son boitier en aluminium, elle reste pourtant très loin de la finition et des fonctions des montres Android Wear. Elle ressemble aux premières montres connectées, elle mesure mais ne propose rien de plus : pour 139 euros, la Leap Ware pourrait bien avoir des difficultés à convaincre des acheteurs, surtout face à des produits chinois vendus quelques dizaines d’euros comme le Mi Band 2