Bose prend un nouvel élan sur le marché porteur de l’enceinte Bluetooth. Il complète effectivement ses SoundLink Mini à succès de nouvelles SoundLink Revolve.

Avec ses deux nouvelles SoundLink Revolve et SoundLink Revolve+, Bose abandonne la conception conventionnelle rectangulaire au profit d’une conception « réellement omnidirectionnelle », promettant un son « profond et saisissant dans toutes les directions ».

On peut ainsi poser l’enceinte au milieu d’un groupe et écouter la musique à volume modéré, chacun se trouvant à équidistance. Un pas de vis permet même de la fixer à un trépied, par exemple pour une fête en plein air. Avec une enceinte directionnelle conventionnelle, il faut souvent l’installer en périphérie, si bien que le son est trop fort pour certains, trop faible pour d’autres.

Une enceinte réellement omnidirectionnelle

Pour ce faire, la marque recourt à un transducteur « puissant » orienté vers le bas dont le son est diffusé à 360 degrés par un « nouveau déflecteur acoustique breveté ». Deux radiateurs passifs opposés renforcent comme souvent les graves, et un « piège à pression » réduit la distorsion.

Bose revendique un son diffusé uniformément, sans les « zones préférentielles des enceintes 360° habituelles ». Il vise sans la nommer la célèbre UE Boom 2, sa concurrente directe. Les Revolve sont tout comme cette dernière résistantes aux éclaboussures et à la pluie, ainsi qu’aux chocs et aux chutes (certification IPX4).

Malheureusement, comme d’habitude avec Bose et d’autres marques branchées telles que Sonos, aucune donnée chiffrée ne vient appuyer tous ces superlatifs. Ni distorsion harmonique, ni réponse en fréquences, ni même puissance.

Caractéristiques techniques

La Revolve mesure 15,2 cm de haut et 8,2 cm de diamètre, pèse 660 g, et revendique une autonomie allant jusqu’à 12 h. La Revolve+ un peu plus performante mesure quant à elle 18,4 x 10,5 cm pour 900 g et 16 h d’autonomie. Elle est munie d’une hanse de transport.

Le NFC facilite le jumelage avec les smartphones compatibles, qu’il suffit d’approcher. Autrement des invites vocales en français facilitent la configuration. Un microphone permet d’utiliser l’enceinte comme solution mains-libres. En plus du Bluetooth, une entrée 3,5 mm permet de connecter quasi n’importe quelle source. Enfin, l’application maison Bose Connect permet de synchroniser n’importe quelle combinaison d’enceintes SoundLink, en mode stéréo ou en Party mode.

Les enceintes Bose SoundLink Revolve et Revolve+ sont disponibles dès à présent pour respectivement 230 et 330 euros.

Les alternatives

L’UE Boom 2, lancée à 200 euros, demeure donc une alternative intéressante puisqu’elle se négocie aujourd’hui 120 euros. (Nous vous invitons à consulter notre test de l’UE Boom 1.)

Enfin, pour les plus technophiles d’entre vous, rappelons l’existence de la Sony h.ear Go (SRS-HG1), de conception rectangulaire, mais qui présente la particularité d’être Wi-Fi en plus d’être Bluetooth, et d’être compatible Google Chromecast, Spotify Connect, DLNA, etc., pour 200 euros.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid