C’est finalement l’entreprise française Xandrie qui reprend les activités de Qobuz, placé en redressement judiciaire en novembre dernier. Le service de streaming musical Hi-Res continuera donc d’exister, pour le plus grand bonheur des utilisateurs de ce produit de niche.

QOBUZ_LOGO_2012_centrer

Qobuz est un service de streaming musical particulier, puisqu’il est l’un des rares à proposer une écoute très haute fidélité avec des titres échantillonnés à 192 KHz et une définition de 24 bits. Qui plus est, Qobuz est une entreprise entièrement française. Son récent placement en liquidation judiciaire avait donc ému la communauté de la musique qui espérait voir un repreneur. Le tribunal de commerce avait le choix entre quatre repreneurs et a donc choisi l’entreprise française Xandrie qui est le propriétaire de la boutique en ligne Allbrary.

Yves Riesel, fondateur de Qobuz, a expliqué à nos confrères du site Next Inpact que « l’offre de Xandrie était clairement mieux-disante : finances, solidité, projet » avec « un business solide et responsable, un plan financé et pas délirant ». Malheureusement, Qobuz devra se séparer de trois salariés, mais continuera de streamer du contenu musical en haute définition. D’ailleurs, Yves Riesel a précisé que le service évoluera, pour être plus flexible et s’adapter à un plus large public. Pour le moment, l’âge moyen du client Qobuz est de 44 ans, mais avec un panier moyen de 800 euros sur l’une des offres. Le chiffre d’affaires augmente pour sa part chaque année.

A lire sur le sujet : A-t-on réellement besoin de l'audio HD sur les smartphones ?

Qobuz n’est donc pas mort, mais les équipes ont du pain sur la planche pour tenter de faire un peu d’ombre aux ténors du secteur comme Spotify, Apple Music ou encore Deezer.