Sonos One, Google Assistant, Amazon Alexa, Siri, AirPlay 2, nouvelles applications : programme chargé pour la conférence de rentrée de Sonos.

Sonos a tenu mercredi une conférence au cours de laquelle il a annoncé un lot de nouveautés pour son « système audio domestique » (home sound system). Le pionnier de l’enceinte connectée se remet à la page en s’ouvrant aux assistants vocaux, en ouvrant sa plateforme et en simplifiant son utilisation.

Sonos One : première enceinte de la gamme à intégrer des microphones

Pour commencer, Sonos va renouveler sa gamme d’enceintes afin qu’elles intègrent un jeu de 6 microphones longue portée et prennent en charge des assistants vocaux (plus de détails ci-dessous).

Mais la marque ne lance dans un premier temps que la Sonos One, qui remplace la Sonos Play:1 premier prix, avec laquelle il répond à l’Apple HomePod et dans une moindre mesure au Google Home et à l’Amazon Echo.

La Sonos One sera disponible en France et en Europe à partir du 24 octobre 2017, au prix public inchangé de 229 euros. Les précommandes sont déjà ouvertes sur le site internet du fabricant.

La plateforme Sonos s’ouvre aux applications tierces

Avant de détailler les assistants vocaux avec lesquels les enceintes seront compatibles, parlons de l’élan d’ouverture de Sonos, duquel découle l’un de ces assistants.

Sonos a annoncé l’expansion du programme « direct control », qui permet jusqu’alors de diffuser de la musique directement depuis l’application d’un seul service de musique à la demande : Spotify. D’autres applications offriront prochainement cette possibilité, à commencer par Pandora et Tidal. Et Sonos lance un programme de certification « Works with Sonos », qui permettra aux éditeurs d’autres services de rendre leurs applications compatibles avec Sonos.

En attendant, Sonos annonce qu’il prendra en charge l’année prochaine, en plus du protocole Google Cast déjà disponible, le nouveau protocole AirPlay 2 d’Apple. Sonos n’a jamais intégré AirPlay : « Nous avons attendu jusqu’à ce qu’on puisse le faire bien » a déclaré sur scène un représentant de la marque. S’il est vrai qu’AirPlay 2 met l’accent sur le multiroom, de nombreux clients existants auraient malgré tout aimé pouvoir diffuser vers une enceinte à la fois.

Alexa, Google Assistant, Siri… : les enceintes Sonos sont agnostiques

Par rapport aux concurrentes précitées, et à l’instar de quelques enceintes connectées intégrant des assistants vocaux, les enceintes Sonos seront « agnostiques ». La plateforme se veut ouverte et universelle.

Pour commencer, de l’intégration d’AirPlay 2 découle la prise en charge de Siri, l’assistant vocal d’Apple. Les utilisateurs d’iPhone, d’iPad et de Mac pourront demander de vive voix de diffuser de la musique issue d’Apple Music vers une enceinte ou un groupe d’enceintes, d’ajuster le volume, de passer au morceau suivant, etc.

Sonos a aussi annoncé la prise en charge imminente d’Alexa, l’assistant vocal d’Amazon. Les nouvelles enceintes telles que la Sonos One l’intègreront directement, mais on pourra commander les enceintes existantes à la voix par le biais d’un Amazon Echo, Echo Dot ou de n’importe quel appareil compatible Alexa. Sonos prend et prendra en charge Alexa dans tous les pays dans lesquels il est et sera disponible, c’est-à-dire aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Allemagne à ce jour.

Le fabricant a insisté au passage sur la fonction « continuity of control », qui permet de lancer la musique depuis l’application d’un service de musique à la demande, de télécommander l’écoute à la voix, puis de la commander depuis la nouvelle application maison, plus simple.

Sonos a enfin annoncé que la plateforme prendrait en charge Google Assistant l’année prochaine.

À lire sur FrAndroid : Denon Heos : l’alternative polyvalente à Sonos