La Californie vient de prendre une décision importante dans le domaines des voitures autonomes. Désormais, les données relatives aux accidents de ce type de voiture seront publiées, pour une plus grande transparence auprès du grand public.

Google Car Lexus

Les voitures autonomes sont en projet depuis quelques années notamment chez Google qui est, pour le moment, le leader du secteur avec ses 23 prototypes et ses 1,8 million de miles parcourus sans pilote derrière le volant (ou presque). Google a rendu public en mai dernier les chiffres et circonstances entourant les accidents dont ont été victimes ses Lexus bardées de capteurs. On y a notamment appris que les 11 accidents dans lesquels ont été impliqués les Google Car ne sont pas la faute des voitures autonomes, mais des autres conducteurs. Des informations qui rassurent l’opinion publique puisqu’une partie voit d’un mauvais œil l’arrivée de ces robots sur roues. En ouvrant publiquement l’accès aux chiffres des accidents des voitures autonomes, la Californie (par l’intermédiaire de l’organisme public DMV en charge de l’enregistrement des véhicules et des permis de conduire) tente de rassurer l’opinion publique.

Cette demande a été appuyée par l’Associated Press qui avait du mal avec le secret entourant ces accidents au niveau du DMV. Cette nouvelle mesure permet d’apprendre que le seul accident déclaré au DMV par Delphi (qui teste aussi des voitures autonomes) a eu lieu alors que le véhicule était stationné sur une intersection, attendant la possibilité de passer. Mais le travail du DMV est compliqué puisqu’aux États-Unis, seuls les accidents dont le coût des dommages est supérieur à 750 dollars doivent être déclarés. Difficile d’estimer le montant des dommages d’une Google Car qui est réparée directement par les employés de Google.

Pour plus de transparence, Google s’est engagé à publier, tous les mois, un rapport détaillé sur les accidents qui auraient pu se produire avec les Google Car. Le dernier en date (non encore référencé par le géant) a eu lieu au début du mois, quelques jours seulement après un autre accident survenu plusieurs jours auparavant. Dans les deux cas, la Lexus a été percutée par l’arrière, alors qu’elle était arrêtée à une intersection. Google est donc persuadé que les voitures autonomes permettront de diminuer les accidents sur les routes. Mais les derniers chiffres ne vont pas dans le sens de Google puisque 4 accidents sont survenus dans les derniers 100 000 miles parcourus alors que la moyenne nationale est plutôt de 0,3 accident par 100 000 miles parcourus. Il ne faut toutefois pas oublier que ces chiffres ne tiennent pas compte des petits accidents dont les dommages sont inférieurs à 750 dollars. Des accidents qui rehausseraient le taux « officiel ».