Les trois groupes automobiles allemands (Audi, BMW et Daimler) annoncent avoir terminé le rachat de Here Maps, le service de cartographie qui appartenait à Nokia. Il passe donc dans la pratique entre les mains des constructeurs automobiles allemands qui devraient l’utiliser pour leurs futures voitures autonomes.

nokia-here-android-beta

L’épisode Here Maps aura duré quelques mois puisque les premières rumeurs de rachat du service datent du mois d’avril 2015. Entre temps, de nombreuses entreprises s’étaient intéressées au dossier, comme Microsoft, Tencent ou Baidu, mais aussi Uber, qui avait déposé une offre de 3 milliards de dollars. Celle-ci avait été refusée par Nokia, détenteur de Here Maps. C’est à ce moment que les trois groupes automobiles sont entrés dans la danse, en mettant plus de 2,5 milliards d’euros sur la table et en épongeant les dettes du service. Les autorités de la concurrence des pays concernés viennent de rendre leur verdict : le rachat de Here Maps à Nokia par Audi, BMW et Daimler (Mercedes-Benz) est bel et bien validé. Il n’est pas encore effectif, mais le transfert de propriété ne devrait plus tarder. Les trois entreprises détiendront le service à parts égales.

 

Une cartographie pour les voitures autonomes

Les constructeurs allemands ont souhaité acquérir le service de cartographie Here Maps pour plusieurs raisons. La première, c’est pour réduire leur dépendance aux équipementiers automobiles qui fournissent des solutions de cartographie qui peuvent être basées sur Google Maps ou des services plus classiques comme Garmin ou Tom Tom. On connaît en effet la méfiance des constructeurs allemands pour l’écosystème de Google puisque ces derniers craignent un genre d’espionnage pour les futures Google Car. L’autre raison tient justement aux voitures autonomes. Les constructeurs automobiles comptent utiliser Here Maps pour la partie GPS des voitures autonomes. Avoir un service de cartographie dédiée leur permet d’économiser des coûts d’utilisation, mais surtout d’être autonome dans le développement des voitures sans conducteur.

 

L’avenir des applications

La question qui reste en suspens est l’avenir de l’application Here Maps, disponible sous Android, iOS mais aussi Windows Phone. Une application très pratique qui permet de télécharger des cartes entières en mode hors ligne afin d’éviter d’utiliser la data à l’étranger ou dans les zones non couvertes par des réseaux cellulaires. Il y a fort à craindre que l’application soit retirée des boutiques d’applications à l’avenir.