Volvo a profité du salon de Genève pour annoncer Pilot Assist II, son nouveau système de conduite semi-autonome sur les nouvelles voitures XC90, S90 et V90. L’objectif est de permettre à la voiture de se maintenir dans sa file, même sur une autoroute où elle roule à 130 km/h. Une première étape sur la route de la voiture totalement autonome.

CitySafety_VCC08679_Hero

Volvo a présenté lors du salon de Genève la nouvelle V90, ainsi que l’introduction de la S90 en Europe, mais aussi une nouvelle mise à jour logicielle pour le SUV XC90. Les deux premiers véhicules seront disponibles à partir de septembre prochain et la XC90 recevra une mise à jour dès le mois de mai, qui incorporera Pilot Assist II, une fonctionnalité de conduite semi-autonome permettant aux voitures de conserver leur trajectoire à une vitesse pouvant atteindre 130 km/h. Les capteurs de la voiture permettent alors de prendre le contrôle du volant et des pédales, pour un trajet sur l’autoroute beaucoup moins fatigant.

 

Une conduite autonome jusqu’à 130 km/h

Avec le Pilot Assist dans sa première version, il était possible d’activer cette conduite semi-autonome jusqu’à 50 km/h, ce qui était pratique pour les bouchons sur le périphérique, par exemple. Avec le Pilot Assist II, la conduite semi-autonome est possible jusqu’à 130 km/h, pour réaliser un trajet entier sur autoroute. Volvo précise que le marquage au sol doit être clairement visible et l’entreprise suédoise ne précise pas la nécessité de suivre une voiture. En effet, avec l’actuelle fonction Pilot Assist, la voiture doit nécessairement suivre un autre usager qui joue le rôle de repère.

Volvo V90

La nouvelle Volvo V90

 

Des mises à jour à venir

À la manière de Tesla et son Autopilot, Volvo va proposer une mise à jour aux propriétaires d’une XC90 qui permettra d’activer cette fonctionnalité Pilot Assist II. On ne sait en revanche pas si cette mise à jour sera uniquement destinée aux clients qui avaient opté pour l’option permettant de bénéficier du Pilot Assist. Volvo a précisé que sur certains marchés, Pilot Assist II serait livré par défaut avec toutes les voitures de la série 90. Contrairement à Tesla, il n’est pas possible de demander à la voiture de changer de voie avec le clignotant.

Autopilot et Tesla Model S : nous avons testé le pilotage automatique

 

Tout un tas de capteurs

Pour les plus curieux, Volvo utilise tout un arsenal de capteurs pour la mise en place du Pilot Assist. On note ainsi la présence de cinq caméras pour al vision à 360° diffusée sur l’écran central de la voiture, une caméra sur le pare-brise pour la lecture des panneaux de la route et le tracé de la route, deux caméras sous les rétroviseurs et un autre sur le pare-chocs arrière, une autre caméra trifocale sur la partie supérieure du pare-brise, quatre radars de chaque côté de la voiture, des capteurs ultrasoniques pour le stationnement et enfin le fameux capteur LIDAR que nous avions pu voir en action et en vidéo chez Ford au CES 2016.

Volvo semi autonome