Au mois de février, pour la Saint Valentin, une Google Car avait heurté un bus. L’Associated Press a réussi à se procurer les vidéos du système de surveillance du bus. Celle-ci permet de visionner l’accident et de relativiser les dégâts, mineurs, causés aux deux véhicules.

Lexus Google Car

Google a connu son premier véritable accident de voiture autonome le 14 février dernier, lorsqu’une Lexus RX450h a percuté un bus sur les routes de Mountain View. La voiture de Google était alors en mode autonome, et c’est la première fois qu’un accident responsable survient pour la voiture autonome de Google. Les Google Car ont déjà connu des accidents mineurs (des petits accrochages) mais à chaque fois, ce n’était pas la faute des algorithmes de conduite autonome puisque la voiture était en mode manuel et les accrochages étaient le fait d’un freinage tardif des voitures classiques qui suivaient la Google Car. La plupart du temps, les accrochages se déroulaient au feu rouge.

 

Refus de priorité

L’Associated Press a mis en ligne sur son compte YouTube la vidéo de l’accident en récupérant les vidéos des caméras de surveillance du bus. On peut alors voir quatre files qui se transforment en trois files après le feu rouge. La Google Car est sur la toute première file de droite, conçue pour tourner à droite au carrefour.

Le bus est quant à lui sur la deuxième file pour aller tout droit au carrefour et continuer sur la première file après le croisement. Toutefois, la Google Car ne veut pas tourner à droite, mais se réengager pour aller tout droit. On peut alors voir le clignotant sur la Google Car à l’arrêt pour signaler son souhait de s’insérer sur la deuxième file, là où le bus arrive à 24 km/h. Malheureusement, la Google Car n’attend pas le passage du bus.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

 

Un accrochage plus qu’un véritable accident

La Lexus RX450h autonome laisse tout d’abord passer quatre voitures avant de commencer à s’engager, juste devant le bus. Le conducteur du bus ne peut donc pas éviter la Google Car et percute légèrement l’aile avant gauche de la Lexus qui continue à frotter sur toute la longueur du bus. Plus de peur que de mal donc, puisqu’il s’agit plus d’un simple accrochage que d’un véritable accident. D’ailleurs, aux États-Unis, les accidents doivent être déclarés si le coût des dommages dépasse les 750 dollars. Google a toutefois l’obligation de déclarer tous les incidents de ses voitures autonomes.

google_car

Les détracteurs des voitures autonomes verront ici une occasion de pointer du doigt la fiabilité du système. Précisons tout de même que si les deux véhicules avaient été autonomes et connectés, l’accident n’aurait sûrement pas eu lieu grâce à la communication entre le bus et la voiture. Il reste néanmoins encore beaucoup de travail à accomplir pour parvenir à ce stade.