Un hacker a réussi à rooter la Tesla Model S il y a quelques semaines. Mais à quoi peut bien servir une voiture électrique autonome rootée ? À regarder des films en conduisant, bien sûr !

Tesla-Model-S-2016

Il y a quelques semaines, le hacker Hemera a réussi l’impensable : rooter la Tesla Model S, comme on pourrait le faire avec un smartphone sous Android. En y pensant, ce n’est pas très surprenant (même si l’exploit reste à saluer), puisque Tesla OS tourne sur un Tegra 3, une puce bien connue sous Android.

Après avoir rooté Tesla OS, le hacker a mis en place un environnement d’isolation (chroot) pour utiliser la distribution Linux Gentoo avec le noyau de Tesla OS. Ainsi, le hacker a pu lancer le lecteur vidéo SMplayer pour regarder une vidéo depuis son écran central de 17 pouces. Le son du film (Terminator, en l’occurrence) sort évidemment sur les puissants haut-parleurs de la Model S, dont la puissance est modifiée en temps réel via les commandes au volant. On peut également apercevoir que le pirate a relié un clavier à la voiture pour permettre de mettre le film sur pause.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Le root de la Tesla Model S est donc anecdotique et ne peut pas être mis entre toutes les mains. En effet, le pirate précise avoir passé plusieurs jours complets pour réussir à compiler l’ensemble des programmes utilisés dans le cadre de Gentoo sur la Tesla Model S. Puisque Tesla OS tourne toujours malgré la présence de Gentoo, toutes les fonctionnalités de la voiture sont présentes, y compris la conduite autonome Autopilot. On peut donc imaginer regarder un film sur l’autoroute, pendant que la Model S nous conduit à bon port. Une activité réservée à certains pays, puisqu’il est bien souvent illégal, pour le conducteur, de regarder un film tout en conduisant.

A lire sur le sujet : Tesla Model 3 : la disparition du tableau de bord est-elle légale ?

Avec le root de la Tesla, on voit clairement que les domaines des nouvelles technologies et des voitures sont en train de se rapprocher, avec des fonctionnements similaires. D’ici quelques années, il est possible que le root des voitures devienne monnaie courante, afin d’ajouter des fonctionnalités absentes lors de l’achat. Pas sûr en revanche que cette pratique soit légale, puisqu’elle risque de mettre en péril les organes vitaux de la voiture.

À lire sur FrAndroid : Tesla Model 3, voici le produit qui devrait démocratiser le marché des voitures électriques