Audi vient d’annoncer une nouvelle fonctionnalité pour ses modèles 2017 : traffic light information. Celle-ci permet de connaître en temps réel l’état d’un feu tricolore et ainsi anticiper le passage au rouge ou au vert des feux d’une ville. De quoi économiser de l’essence et pourquoi pas, dans le futur, fluidifier les routes pour économiser du temps.

Mise à jour du 7 décembre : Audi vient d’annoncer que le système était actif dès aujourd’hui à Las Vegas. En Europe, la question est bien plus compliqué puisqu’on trouve la trace de quelques projets pilotes, mais il n’existe pas vraiment de normes unifiées.

 

Les Audi Q7, A4 et A4 Allroad 2017 produites à partir du 1er juin 2016 sont compatibles avec la nouvelle fonctionnalité trafic light information du constructeur allemand. Sous ce terme anglais se cache la possibilité de prédire si un feu tricolore rouge va bientôt passer au vert, et vice-versa.

Audi n’est pas le premier constructeur à proposer un tel système puisque c’est également le cas de BMW avec l’application EnLighten qui nécessite toutefois d’avoir un iPhone dans l’habitacle. Audi va plus loin puisque c’est la voiture elle-même, connectée en 4G, qui peut « discuter » avec les feux tricolores pour connaître leur état actuel et prédire le temps restant avant le passage au vert ou au rouge.

 

Des feux connectés

Le système est pour le moment uniquement disponible dans quelques villes américaines qui disposent des technologies nécessaires au fonctionnement de ce système V2I (Vehicle To Infrastructure). Pour faire simple, certains feux tricolores sont connectés à un serveur central qui regroupe leur état (rouge ou vert) et indique la durée restante avant le changement d’état. Les voitures Audi communiquent alors en 4G avec ce serveur pour récupérer l’état des feux.

La société Traffic Technology Services (TTS) intègre en plus un algorithme de prédiction pour tenter de ne pas commettre d’erreur sur le temps restant avant le changement d’état. Rappelons en effet que certains feux d’un carrefour s’adaptent au trafic et ne disposent donc pas de durée fixe. Enfin, Audi affiche sur le tableau de bord les informations sur le feu en temps réel, même s’il est à plus de 250 mètres.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

 

Les avantages des feux connectés

Avec cette nouvelle technologie, Audi espère bien faire diminuer la consommation d’essence (il est question d’une diminution des rejets de CO2 de l’ordre de 15 %) puisque le conducteur peut éviter les phases inutiles d’accélération ou de freinage brutal. Le système lui indique en effet s’il a le temps de passer au vert en maintenant sa vitesse ou si au contraire il n’a pas besoin de s’arrêter complètement avant que le feu ne passe du rouge au vert.

À l’avenir, puisque les voitures communiquent avec les feux, il sera possible d’adapter l’état des feux tricolores d’une ville avec l’état de la circulation. Dans quelques années, attendre 1 minute à un carrefour vide ne sera plus qu’un mauvais souvenir. Par la suite, les voitures autonomes devraient carrément s’affranchir des feux rouges.

À lire sur FrAndroid : Waze tente de résoudre un casse-tête routier américain