En plus de rendre ses Model S, 3 et X entièrement autonomes, Tesla compte également lancer un service d’autopartage révolutionnaire. Un concept identique au covoiturage, mais sans chauffeur.

Tesla Model S 2016

Elon Musk a marqué un grand coup en annonçant la mise à jour de son système Autopilot pour rendre les Tesla Model S, 3 et X 100 % autonomes. Jusqu’ici, ces trois modèles étaient uniquement semi-autonome. Cette nouveauté ouvre de nouvelles perspectives à Tesla qui compte bien développer un service d’autopartage d’un nouveau genre.

C’est en effet ce qu’affirme clairement le constructeur sur sa page d’informations à propos d’Autopilot ainsi que sur sa plateforme de commande de véhicules. Tesla y précise qu’utiliser une de ses voitures dans le cadre d’un autopartage ou d’un service de transport ne pose aucun problème. Toutefois « faire cela en échange d’une rémunération n’est autorisé que sur Tesla Network, plus de détails seront fournies l’année prochaine ».

VTC sans chauffeur

Tesla prévoit donc de mettre en place une plateforme sur laquelle les propriétaires d’un de ses modèles pourront proposer des voyages monétisés à d’autres personnes. En d’autres termes, il s’agit d’une offre similaire aux services de VTC, le chauffeur en moins. À noter que le concept d’autopartage autonome (le covoiturage sans avoir besoin de toucher au volant) a de grandes chances de se développer à l’avenir. Uber, notamment, travaille sur un projet de voiture autonome.

 

Un teaser alléchant

Pour attiser l’impatience des utilisateurs, Tesla a dévoilé une vidéo montrant l’étendue des capacités de son système de conduite autonome. Dans celle-ci on peut voir la voiture se déplacer sans problème malgré la circulation et, plus bluffant, chercher toute seule une place de stationnement disponible et effectuer un créneau sans bavure.

D’après Elon Musk, cette prouesse technologique devrait aboutir en 2017. Ambitieux ?