Un camion d’Otto, la filiale d’Uber spécialisée dans les véhicules autonomes, a livré 50 000 canettes de bières en parcourant près de 160 km sans chauffeur.

camion-uber

L’optimisation des systèmes de livraison de marchandises est un enjeu commercial primordial dans le fonctionnement de nos sociétés de consommation. Dans ce domaine, Uber a décidé de miser sur les camions autonomes. D’après Bloomberg, l’entreprise initialement dédiée aux VTC a réalisé sa première livraison commerciale avec un poids lourd sans chauffeur. Une première mondiale selon la firme californienne.

 

160 km sans conducteur

Accompagné d’une voiture de patrouille, le semi-remorque a parcouru plus de 193 km (120 miles) reliant Fort Collins à Colorado Springs. Sur cette distance, près de 160 kilomètres ont été faits sans personne derrière le volant. Le chauffeur des premiers kilomètres a ainsi pu tranquillement se reposer à l’arrière de la cabine pendant l’essentiel du trajet.

Pour sa première fois, Uber s’est allié avec Anheuser-Busch InBev, plus grande brasserie du monde. Le camion était ainsi chargé de 50 000 canettes bien fraîches de la bière Budweiser.

 

Bientôt des VTC sans chauffeurs

Uber a réalisé cette prouesse via sa filiale Otto, rachetée cette été, spécialisée dans la conception de véhicules autonomes. L’opération étant visiblement un succès, l’entreprise pourrait parvenir, dans un futur proche, à commercialiser ses camions sans chauffeur. Le challenge dépasse également le secteur de la livraison, puisque Uber a déjà lancé des voitures autonomes à Pittsburgh pour permettre de faire voyager ses clients sans utiliser de chauffeurs dans un futur proche.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

 

50 millions de dollars d’économie

AB InBev affirme pouvoir économiser 50 millions de dollars par an s’il déployer une flotte de semi-remorques autonomes pour son réseau de distribution, même en gardant ses chauffeurs. Cela serait permis, entre autres, par un calendrier de livraison plus fréquent et donc plus rentable.

Mais le challenge est encore de taille puisque, pour l’instant, le mode autonome ne fonctionne que sur les autoroutes. Mais Lior Ron, le président d’Otto, précise que les voies rapides sont la priorité de son entreprise. « En effet, 95 % des heures de conduite se font sur les autoroutes », explique-t-il. Il estime aussi qu’il faudra toujours un chauffeur pour superviser le camion.

Crédit photo : Aether Films