BMW a mis un terme à son partenariat sur les véhicules autonomes avec le géant de la recherche chinois Baidu. Selon le président de BMW en Chine, les deux entreprises ne s’entendaient pas sur la manière d’avancer sur le développement des véhicules autonomes.

BMW_Baidu

Apparemment, BMW et Baidu ont divergé sur la vision qu’ils avaient chacun du développement de véhicules autonomes. Le président de BMW en Chine à ainsi annoncé mettre un terme au partenariat débuté en 2014 avec Baidu.

 

Un « rythme différent » pour BMW & Baidu

Selon le constructeur automobile munichois, les différences ayant mené à la fin du partenariat se situaient à deux niveaux. Premièrement sur le niveau du rythme de développement et deuxièmement sur la direction que prenaient leurs travaux concernant les véhicules autonomes.

BMW  a ainsi répété de nombreuses fois qu’il souhaitait disposer d’un véhicule autonome commercialisable d’ici 2021. Cela implique donc de définir une plateforme technologique peut-être pas aussi ambitieuse que Baidu le souhaite, mais qui à le mérite de permettre une certification et une homologation plus rapide et donc de proposer plus rapidement des véhicules autonomes.

bmw-i8-interior-steering-wheel

On imagine donc aisément, au vu des centaines de millions de dollars que Baidu à investi dans le domaine qu’il était plus intéressé par le développement d’une solution à la pointe plutôt que de se concentrer sur une commercialisation dans les prochaines années. De plus, BMW de son côté a effectué des changements dans sa hiérarchie qui le poussent à vouloir étendre rapidement sa gamme de véhicules électriques commercialisés.

 

Une BMW autonome dès 2021

D’ailleurs, les indices de cette séparation ont commencé à se montrer il y a quelques mois, lors BMW a noué un partenariat avec Intel et Mobileye pour proposer une voiture électrique et autonome dès 2021, la iNEXT.