Après plusieurs années de recherche et développement, Google aurait pris la décision d’arrêter le développement de sa voiture autonome made in Mountain View, la Google Car. À la place, la firme voudrait lancer un service d’autopartage autonome.

Google Car

Depuis quelques années, Google élabore une voiture complètement autonome qui a la particularité d’être dénuée de volants et de pédales, laissant tout le contrôle à l’algorithme, sans intervention humaine. En octobre dernier, la firme fêtait les 3 millions de kilomètres parcourus avec le véhicule.

D’après les sources de The Information, à qui l’on doit également les révélations sur le rachat de Pebble par Fitbit et les problèmes de Magic Leap, Google serait sur le point d’annoncer un changement de stratégie concernant les voitures autonome.

 

Un service d’auto partage d’ici 2018

Les recherches sur la Google Car seraient terminées, et Google travaillerait maintenant avec des constructeurs automobiles dans l’idée de commercialiser un service d’autopartage autonome d’ici la fin de l’année 2017, qui utiliserait les technologies de la Google Car.

2017-chrysler-pacifica-finline3-photo-667058-s-original

Le fabricant Fiat Chrysler serait l’un des premiers partenaires du géant de la recherche. Les deux sociétés travaillent déjà depuis mai sur la production de 100 minivans Chrysler Pacifica à Detroit où Google a ouvert une usine. Ces voitures seraient les premières à rejoindre le parc automobile du nouveau service de Google.

Cette nouvelle stratégie n’est pas sans rappeler les tests de voitures autonomes réalisés par Uber à Pittsburgh depuis plusieurs semaines. Le spécialiste du VTC fait rouler dans les rues des voitures autonomes dont les services sont offerts, pour le moment gratuitement, aux clients du service. On peut également citer Tesla, qui compte sur ses Model S et Model X autonomes pour mettre en place un service d’autopartage.

 

Une annonce avant la fin de l’année

L’officialisation de la nouvelle stratégie de Google sur le marché de l’automobile devrait arriver très rapidement, plus tard dans la semaine.