Google vient de créer Waymo, une entreprise dédiée à son projet de voitures autonomes, ce qui prouve que ses véhicules pourront bientôt arriver sur le marché.

google-car

Dans les dernières 24 heures, on a beaucoup entendu parler des voitures autonomes de Google. Tout a commencé quand des sources ont affirmé que, après un changement de stratégie, la firme de Mountain View ne souhaitait plus commercialiser ses véhicules et préférait finalement lancer un service d’autopartage.

Finalement, il y a bien eu d’importants changements au sein de l’entreprise. Jusqu’ici, tous les travaux sur les voitures autonomes étaient réalisés sous le giron de Google. Mais le géant du web a décidé de créer une vraie filiale dédiée à ce secteur et celle-ci s’appelle Waymo. Plus qu’un simple changement de nom, la création de cette entreprise marque une volonté de Google de proposer, dans un futur proche, la conduite autonome au grand public.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Quelle stratégie ?

Waymo ne donne aucune information quant à son modèle économique. L’entreprise se contente d’écrire la chose suivante : « Avec la technologie de conduite autonome, vous pourrez bientôt aller où vous voulez juste en appuyant sur un bouton — sans personne derrière le volant ». Reste à savoir si les utilisateurs pourront acheter une voiture, en louer pour des voyages ponctuels ou si Google va nouer des partenariats avec des constructeurs automobiles pour leur fournir la technologie de conduite autonome comme les rumeurs le laissent entendre.

John Krafcik, le directeur général de Waymo, a par ailleurs affirmé que sa société se concentrerait sur le développement de la technologie autonome et non sur la fabrication des voitures.

Prouver sa maturité

Les recherches sur les voitures autonomes de Google a débuté en 2009. Depuis de nombreuses entreprises telles qu’Uber et Apple se sont également lancés dans ce secteur et Tesla commercialise déjà ses véhicules semi-autonomes. Mais la firme de Mountain View veut ainsi prouver la maturité de son projet.

Rappelons aussi que le géant devra également faire face à l’éventuelle concurrence de Chris Urmson, l’ancien directeur technique du projet Google Self Driving Car, qui souhaite lancer sa propre entreprise après avoir avoir quitté les rangs de Google il y a quelques mois.