BMW va dévoiler lors du CES 2017 une interface holographique destinée aux habitacles des voitures du futur. Celle-ci, même sans être palpable, donnerait l’impression au conducteur d’utiliser un écran tactile.

BMW Fusion x64 TIFF File

Chaque année, le CES est l’occasion pour les entreprises d’en mettre plein les yeux avec des innovations intéressantes. BMW semble avoir bien travaillé sa copie. Le constructeur allemand a en effet annoncé qu’il allait dévoiler une interface holographique baptisée HoloActive Touch. Les visiteurs pourront ainsi admirer BMW i Inside Future, un concept d’habitacle qui embarque le système. À bord de ce dernier, ils pourront avoir un aperçu de l’expérience « des voitures connectées et autonomes du futur ».

Retour haptique

L’entreprise explique que cette interface pourra être utilisée comme un écran tactile virtuel. Même si celle-ci « flotte » à côté du conducteur, elle obéit aux mouvements des doigts et, ça parait fou, l’utilisateur aura l’impression d’un retour haptique pour chaque geste effectué sur l’hologramme.

BMW promet en effet que HoloActive Touch se rapproche des sensations d’un écran tactile quand bien même l’interface ne s’affiche sur aucun écran ou autre support tangible. Ainsi, le constructeur prétend que l’expérience sera très intuitive pour l’utilisateur.

Comment ça marche ?

L’hologramme présenté à Las Vegas affichera des touches de contrôle personnalisables et sera projeté près du volant, au niveau de la console centrale. Les ingénieurs se sont appuyés, entre autres, sur une technologie précédemment présentée par le constructeur, lors du CES 2016. Nommée AirTouch, celle-ci permet au conducteur et aux passagers de contrôler de la main un large écran sur le tableau de bord sans avoir à le toucher.

Concernant l’hologramme, le système fonctionne grâce à une caméra capable de repérer l’emplacement du bout des doigts au sein de l’espace occupé par l’interface. Il est ainsi possible de détecter quand le doigt entre en contact avec l’une des commandes de contrôle et activer la fonctionnalité qui correspond. Pour chaque action, BMW explique qu’une « pulsation est émise », sans expliquer comment cela fonctionne exactement dans le détail.

On peut supposer que ladite « pulsation » sera visuelle. C’est-à-dire qu’une action déclencherait un frémissement de l’hologramme donnant ainsi l’impression d’un retour haptique. Quoi qu’il en soit, BMW a attisé notre curiosité et notre espoir de couvrir un CES 2017 des plus passionnants.

À lire sur FrAndroid : CES 2016 : Android Auto, Car Play et la voiture du futur chez Audi