L’Autopilot qui équipe les véhicules Tesla font plus souvent la une pour leur erreurs que pour leur réussite. Mais cette fois-ci, la Tesla a surpris tout le monde en anticipant un accident avant qu’il ne se produise.

tesla-self-driving-2

Mise à jour du 29 décembre : Comme l’indique Romain Heuillard dans un billet sur Medium, ce serait bien le chauffeur et non l’Autopilot le responsable du freinage d’urgence. En effet, si la Tesla a bien notifié son utilisateur d’un danger imminent avec trois bips, les deux bips qui ont suivi indiquent la désactivation de l’Autopilot. Si l’Autopilot n’est pas la solution miracle que l’on attend, on peut tout de même affirmer que le système est au moins aussi bon qu’un bon conducteur.

Un bon nombre de lecteurs doit encore se souvenir de l’accident mortel causé par l’Autopilot d’une Tesla Model S il y a quelques mois. L’Autopilot est une innovation qui fait souvent parler d’elle, que ce soit en bien ou en mal. Il existe de nombreuses vidéos sur internet où le système montre ses limites, ce qui augmente le sentiment d’inachevé du système. Il a malheureusement fallu qu’un énième accident arrive pour que l’Autopilot prouve son utilité aux yeux du grand public.

Dans la vidéo enregistrée, désormais privée sur YouTube, il est quasiment impossible de voir ce qu’il se passait devant le véhicule qui précédait la Tesla. Grâce à ses capteurs radar et une bonne intelligence artificielle, l’Autopilot a pu détecter une situation anormale entre les deux véhicules précédents, là où un humain n’aurait pas été inquiété. Quand l’accident s’est produit, la Tesla était déjà prête à réagir et a freiné suffisamment tôt pour éviter au conducteur de se retrouver impliqué dans l’accident.

Si le conducteur n’avait pas enclenché l’Autopilot, l’issue de l’incident aurait pu tourner tout autrement, le temps de réaction d’un être humain étant bien plus important que celui d’une machine.

Une conduite plus sûre, pas plus simple

Tesla

L’Autopilot, dans sa forme actuelle, ne permet pas de remplacer totalement le conducteur. En revanche, il peut assister ce dernier en prenant le contrôle dans des moments critiques, comme pour cet accident. Et cette combinaison est probablement ce qui se fait de mieux pour l’instant. L’association des capteurs d’une Tesla avec l’intelligence humaine sont probablement le moyen le plus sûr de rouler pour l’instant. C’est sans doute pour cela qu’Elon Musk a indiqué que l’Autopilot permet de réduire de 50% le nombre d’accidents routiers.

Les personnes impliquées dans l’accident s’en seraient sorties indemnes selon un témoignage. Quant à l’Autopilot, il y a fort à parier qu’il continuera de nous impressionner au fur et à mesure de ses améliorations.