Faraday Future a profité du CES 2017 pour dévoiler sa voiture FF 91. Un crossover très haut de gamme qui peut venir concurrencer la Tesla Model X sans trop de difficultés. Encore faut-il qu’elle voie le jour.

faraday-future-5

Branle-bas de combat chez Faraday Future. Des fournisseurs ne seraient pas payés, des têtes pensantes prendraient la tangente, la construction de l’usine de Las Vegas serait stoppée… Las Vegas, où FF est présent pour la deuxième fois au CES, mais cette fois avec du concret et pas un sombre concept comme il y a un an.

 

Une autonomie théorique de 700 km

La start-up chinoise qui ravirait bien la place (et les lauriers) à Tesla mise sur le (très) haut de gamme avec son modèle FF 91, c’est son nom. Un immense crossover de 5,25 m de long que le constructeur (?) sino-américain place en face d’une Bentley Bentayga ou d’une… Tesla Model X que nous avons eu l’occasion d’essayer. Mais pour l’instant, à part une autonomie NEDC (standard européen) record de 700 km contre 613 pour une Tesla Model S, le plus gros critère de comparaison est l’accélération pure.

faraday-future-4

 

Accélération record : 1050 ch !

On l’avait vu lors d’un film teaser, mais c’est « pour de vrai » que le staff a choisi de montrer les différences d’accélération devant les quelque 1 500 personnes dans la tente abritant la conférence de presse. Bentley, Tesla et même, Ferrari accélèrent tour à tour – mais sans chrono ce soir. Avec 2,39 s de 0 à 100 km/h, la FF91 battrait le record pour une voiture électrique de série. On veut bien le croire, même si franchement, cela revient à un concours d’égo. « It is insane ! » dit d’ailleurs l’un des speakers, un poke à Elon Musk dont Insane est le nom d’un des modes d’accélération sur ses modèles. Au quotidien, il doit falloir avoir les organes bien accrochés pour en profiter.

Pour profiter d’une telle accélération, la voiture embarque une batterie de 130 kWh pour 1050 ch ! À titre de comparaison, Tesla annonce 100 kWh et 760 ch.

faraday-future-3

 

Le parking autonome et ses caprices

Autre démo, la capacité de parking autonome de la voiture. Une première manœuvre sur le parking extérieur se montre convaincante, mais quand le grand patron et investisseur, Yt Jia, essaie sur la scène, cela ne fonctionne pas. C’est ballot, au beau milieu de la conférence de presse ! Le principe est pourtant relativement simple et vu chez d’autres. Bardée de capteurs, dont un élégant radar laser lidar intégré au capot avant, la voiture prend en compte l’environnement à toute petite vitesse pour s’y faufiler jusqu’à une place libre. La conduite autonome est aussi bien logiquement le but ultime de l’auto.

 

Connexion maxi

Avec une connexion matérialisée sur le toit par deux antennes façon aileron, la FF91 se veut vraiment optimisée pour recevoir en permanence le meilleur signal 4G, voire 5G quand elle sera disponible. Malheureusement, nous n’avons pas eu plus le loisir de vraiment voir l’intérieur et notamment l’UI qui est promise comme des plus avancées. Seuls les investisseurs présents lors de l’événement auront eu ce privilège…

Quelques gimmicks cités par le responsable de cette partie : un système de reconnaissance du visage permet d’ajuster les réglages, préférences systèmes et usages loisirs au conducteur. Son profil est intégré à son smartphone qui fait office de clé.

faraday-future

 

5000 dollars la précommande

Si tout cela suffisait à vous convaincre, bonne nouvelle, les précommandes sont ouvertes. Pour 5 000 dollars (un système similaire à Tesla avec sa Model 3), on peut bloquer un des 300 modèles de lancement, prévus pour l’année prochaine (oui, donc 2018). Mais Nick Sampson a beau ajouter, à la fin, en réponse aux sceptiques, qu’ils persisteront à faire l’impossible, on ne saurait trop conseiller d’attendre d’en savoir plus avant de se lancer. Pour le prix, rien d’officiel mais les rumeurs annoncent une fourchette comprise entre 150 000 et 200 000 dollars !

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

À lire sur Numerama : Faraday Future dévoile sa première voiture : rêve ou réalité ?