Nissan lancera l’année prochaine une version longue portée de sa nouvelle Leaf, munie d’une batterie de 60 kWh.

D’abord une Leaf d’appoint

Nissan a officialisé hier la nouvelle Leaf, apportant notamment une plus longue portée.

Avec sa batterie de 40 kWh, la nouvelle voiture 100% électrique revendique une autonomie de 378 km selon le cycle d’homologation européen NEDC, réputé irréaliste, ou de 150 miles (241 km) selon le cycle d’homologation américain EPA, lui aussi réputé optimiste, mais plus réaliste.

C’est beaucoup mieux qu’avec la première Leaf, qui plafonnait à 107 miles EPA (172 km), mais c’est encore nettement insuffisant pour convaincre les possesseurs de voitures thermiques, même les plus écolos, de faire d’une Leaf leur voiture principale.

La batterie de 40 kWh de la Nissan Leaf standard

Vers une Leaf principale

Mais le PDG de Nissan, Hiroto Saikawa, a confié hier à la presse qu’ils préparaient une Leaf longue portée. Celle-ci embarquera une batterie d’une capacité de 60 kWh. Relayé par l’agence américaine Reuters, M. Saikawa a parlé d’une autonomie de « plus de 300 miles » (plus de 482 km), sans préciser selon quel cycle d’homologation.

L’autonomie étant quasi proportionnelle, toutes choses égales par ailleurs, à la capacité de la batterie, on peut faire un produit en croix à partir de la Leaf standard. En effet, si la Leaf de 40 kWh revendique 150 miles EPA (241 km) ou 378 km NEDC, la future Leaf de 60 kWh devrait atteindre environ 225 miles EPA (362 km) ou 567 km NEDC. De quoi traverser la France avec une ou deux pauses de X minutes.

Ainsi, elle ne rivalisera pas avec la Tesla Model 3 long range, qui revendique 310 miles EPA (500 km) avec sa batterie de 78 kWh, mais avec la Model 3 standard, qui revendique quant à elle « plus de 220 miles » (EPA).

Cette Nissan Leaf long range sortira l’année prochaine, en même temps que la Tesla Model 3. Reste à découvrir les tarifs de ces deux voitures !

À lire sur FrAndroid : Voici la Nissan Leaf 2017 : la version 2.0 du best seller électrique