Un brevet de Tesla décrit un système qui permettrait de changer la batterie d’une Model S ou Model X en moins de 15 minutes.

Tesla est sans doute le constructeur le plus réputé dans le secteur des voitures électriques. Néanmoins, il n’est pas rare d’entendre quelques critiques concernant les Superchargeurs, les bornes de recharges mises à disposition des conducteurs lorsqu’ils réalisent un long voyage.

Tesla a déjà pris des mesures pour proposer prochainement des Superchageurs dans les villes, et plus seulement le long des autoroutes, mais il reste un autre problème de taille auquel l’entreprise d’Elon Musk va devoir faire face : le temps de charge. D’après le simulateur du constructeur, il faut recharger une Model S pendant 40 minutes pour lui redonner 200 miles d’autonomie (320 km), et jusqu’à 1 h 15 min pour la recharger entièrement.

Une durée assez longue, surtout pour ceux qui la comparent avec le temps relativement court que l’on passe à la station-service pour remplir le réservoir d’une voiture classique. Par ailleurs, si deux Tesla utilisent en même temps deux Superchargeurs voisins, elles doivent se partager la puissance électrique, ce qui allonge encore le délai.

Remplacer la batterie au lieu de la charger

Pour y remédier, Tesla a déposé un brevet en mai dernier qui permettrait non pas de recharger la batterie, mais de la remplacer. Et ce, en moins de 15 minutes seulement.

Ce genre de machine pourrait être installée dans des stations-service et la voiture n’aurait qu’à se positionner sur une plateforme dédiée afin de recevoir une nouvelle batterie pleine. Le brevet ne mentionne que les Model S et X, mais on peut supposer que d’autres modèles peuvent être compatibles, tels que la Model 3 ou même le semi-remorque que dévoilera la firme à la fin du mois d’octobre.

Un système similaire avait déjà été présenté en 2013, permettant de changer la batterie en seulement 90 secondes. Mais cette option avait été abandonnée au profit des Superchargeurs qui avaient, à l’époque, l’avantage d’être gratuits — ils le sont toujours pour les premiers clients de la marque.

Quant au brevet — que Tesla ne souhaite pas commenter — on ne peut pas encore prédire quand il pourrait éventuellement être concrétisé par le constructeur.