Le consortium Ionity a présenté la carte du réseau de recharges électriques qu’il souhaitait mettre en place. 400 stations devraient être installées dans toute l’Europe d’ici 2020.

Ionity

Crée en 2016 par les fabricants Daimler, Ford et Volkswagen, le consortium Ionity a pour objectif de favoriser le développement des voitures électriques en Europe. Basé à Munich et dirigé par Michael Hajesch (BMW) et Marcus Groll (Porsche), son objectif serait de mettre 400 stations de recharge à dispositions des utilisateurs de véhicules électriques ou hybrides. Si les voitures électriques de la marque Tesla sont connues pour leur superchargeur, Ionity espère bien proposer aux automobilistes un service ultrarapide pour ses propres modèles.

Chacune des stations aura six points de charge d’une puissance variant entre 150 à 350 kW.

Récemment dévoilé par le consortium, le réseau devrait se composer d’environ 400 points de recharge, dont une bonne cinquantaine en France. Cependant, Ionity n’a pas précisé la véracité de cette carte. Par conséquent, nous ne savons pas si les points ont été précisément indiqués ou s’il s’agit d’un simple plan prévisionnel. Une chose est sûre : le réseau s’articulera autour des principaux axes routiers. Ionity aura également beaucoup de travail à faire en ville, où les superchargeurs de Tesla sont déjà très présents. Néanmoins, ce dernier a déjà installé 20 premières stations en 2017 et souhaite qu’une centaine d’autres soient fonctionnelles d’ici la fin de l’année 2018.

Favoriser les longs trajets

Ionity précise qu’il collabore avec plusieurs infrastructures européennes, qu’elles soient privées ou publiques. Le consortium est aussi prêt à travailler avec d’autres fabricants ayant les mêmes objectifs.

Grâce à l’installation de ce réseau, Ionity souhaite favoriser les longs trajets, maintenant envisageables puisqu’une voiture électrique peut rouler 500 kilomètres avec une seule charge. En 2017, environ 20 000 points de recharge étaient à disposition des véhicules électriques en France, selon Avere-France.

À lire sur FrAndroid : Comment Tesla veut recharger ses voitures en moins de 15 minutes