Après l’annonce de la Switch cette nuit, les diverses fonctionnalités de la prochaine console de Nintendo se dévoilent au fur et à mesure. Nous apprenons, entre autres, que les fonctions de communication passeront par une application pour appareils connectés (iOS et Android), et l’accès à celle-ci sera payant.

La Switch, la prochaine de console de Nintendo, reçoit pour l’instant un accueil assez mitigé. Parmi les nombreuses annonces de cette nuit, Nintendo a fourni un plus d’information sur les fonctionnalités en ligne de la console. Tout d’abord, la Switch permet de jouer en multijoueur local avec un écran splitté, ou avec plusieurs consoles, ce qui reste un grand classique des productions que l’on retrouve sur les consoles portables de Nintendo. Cependant et pour la première fois, Nintendo propose des services en ligne payants.

À lire sur FrAndroid : Nintendo Switch : elle est déjà disponible en précommande, rupture de stock en vue

L’offre Premium Online de la Nintendo Switch

Nous apprenons que la Nintendo Switch proposera un abonnement pour accéder à ses services en ligne. Bien entendu, celui-ci n’inclut pas l’accès à la boutique eShop, l’accès au contrôle parental et la gestion de vos amis. Cependant, vous allez devoir être abonné à l’offre payante de la Switch pour communiquer avec vos amis en jeu grâce à une future application disponible sur iOS et Android. Cette décision semble assez bizarre de la part de Nintendo, qui avait l’habitude de pousser l’aspect social de ses précédentes consoles avec des applications gratuites comme Miitomo ou Miiverse.

Cette application serait disponible dès cet été, gratuite dans un premier temps, mais liée à votre abonnement au Live. L’offre Premium permet de bénéficier également « d’offres exclusives » et d’une sélection de jeux SNES et NES gratuits par mois. Ce qui ressemble aux abonnements PSN et Xbox Live qui offrent également du contenu tous les mois à leurs abonnés et donnent accès aux fonctionnalités en ligne des jeux.

En plus de confirmer la volonté de Nintendo à proposer d’anciennes licences sur sa console, cette offre nous permet de savoir que Nintendo n’en a définitivement pas terminé avec les applications sur smartphones, car cette app pourrait potentiellement remplacer totalement les fonctions de communication habituellement trouvées sur nos consoles de jeu, en les facturant au passage.

Enfin, le site de Nintendo America nous apprend que le service Premium ne sera disponible uniquement qu’aux États-Unis, au Canada et au Mexique à son lancement. Il pourrait cependant être disponible en France à la même période en fonction des décisions de Nintendo Europe, les deux entités communiquant indépendamment sur les deux continents.

À lire sur FrAndroid : Ce qui cloche avec la Nintendo Switch