La FAA (l’équivalent de la DGAC en France) vient d’annoncer l’inscription de pratiquement 300 000 drones dans son fichier national en moins d’un mois. En effet, depuis le 21 décembre dernier, l’enregistrement des drones est obligatoire aux Etats-Unis.

Parrot Bebop Drone 2

Depuis le 21 décembre 2015, aux Etats-Unis, les possesseurs d’un drone de plus de 250 grammes, sont obligés de s’inscrire sur une liste nationale moyennant 5 dollars de frais. Une fois l’inscription réalisée, le droniste recevra un numéro d’identification qu’il devra inscrire sur l’ensemble des drones qu’il possède. Une pratique qui devrait permettre de responsabiliser les pilotes de drone afin d’éviter qu’ils survolent des zones à risque et interdites.

 

300 000 enregistrements en moins d’un mois

La FAA vient d’annoncer que pratiquement 300 000 enregistrements avaient été réalisé depuis le 21 décembre dernier. En guise de récompense, les pilotes qui se sont enregistrés lors des 30 premiers jours ont reçu un remboursement des 5 dollars de frais. Pour le moment, ce système d’enregistrement concerne uniquement les drones de loisir. Pour les drones utilisés dans un cadre professionnel, la FAA prévoit d’instaurer un système similaire à partir du 21 mars prochain.

En France, une nouvelle réglementation sur les drones est en vigueur depuis le 1er janvier dernier. Celle-ci n’impose pas d’enregistrement contrairement à ce que préconisait un rapport remis au gouvernement en octobre dernier. Elle est d’ailleurs plus souple sur certains aspects que l’ancienne réglementation qui datait de 2012.