DJI vient de dévoiler le Phantom 4, son tout nouveau drone autonome enfin capable d’éviter les obstacles. Le géant chinois du drone signe donc son arrivée dans le domaine des drones totalement autonomes, capables de suivre des sujets pour réaliser des vidéos facilement, tout en évitant automatiquement les obstacles sur leur trajectoire.

DJI Phantom 4

Lors du CES 2016, Xiro avait dévoilé l’Xplorer 2, le premier drone grand public éviteur d’obstacles, basé sur les technologies de Zero Tech. DJI, le premier vendeur de drones grand public dans le monde en termes de parts de marché, s’était donc fait distancer. Deux mois plus tard, le constructeur chinois dévoile le Phantom 4, son premier drone grand public capable de réaliser un suivi visuel d’une cible mouvante (personne, voiture, animal, etc.) avec la fonctionnalité ActiveTrack, mais aussi d’éviter les obstacles automatiquement, à l’image des systèmes Matrice 100 et Manifold de DJI qui sont dédiés aux développeurs.

DJI a-t-il mis le Tegra K1 du Manifold dans le Phantom 4 ? On ne sait pas encore puisque l’entreprise reste discrète sur le sujet, ce qui lui permettrait de prendre une longueur d’avance sur le projet Kickstarter Percepto.

 

De nombreuses nouveautés

Pour le reste, le Phantom 4 a beaucoup évolué par rapport à ses prédecesseurs, avec notamment une vitesse de pointe de 72 km/h, une portée de 5 km, une autonomie de 28 minutes, la possibilité de donner une trajectoire au drone en tapotant simplement sur l’écran de son smartphone ou tablette, une nouvelle nacelle améliorant la stabilité en vidéo ou encore un système de positionnement visuel (avec sonar et caméra verticale) jusqu’à 10 mètres de hauteur.

La fonctionnalité Return to Home est bien entendu de la partie et, couplée au système d’évitement d’obstacles, elle permet au drone de revenir sur son point de départ en toute sécurité, même en traversant une forêt ou une zone montagneuse.

DJI evitement

 

Une nouvelle manière de filmer

La caméra a étalement évolué avec la possibilité de filmer en 4K à 30 images par secondes et même en 1080p à 120 images par secondes pour réaliser de beaux ralentis, avec une caméra stabilisée sur trois axes et le retour vidéo en 720p sur 5 kilomètres. La partie optique a également été revue avec l’utilisation d’une lentille à 9 éléments, réduisant l’aberration chromatique et la distorsion.

Phantom 4 obstacles

Concernant le système d’évitement des obstacles, il repose sur deux caméras à l’avant, capable de détecter les éléments entravant sa route à 15 mètres, ainsi que deux caméras et un sonar sous le drone pour repérer les obstacles à 10 mètres. Contrairement à la solution de Xiro, le Phantom 4 ne va pas forcément freiner à l’approche d’un obstacle puis s’arrêter avant de le contourner, mais peut décider de l’éviter à l’avance, pour éviter de perdre du temps, tout en continuant à filmer une cible mouvante.

Le seul petit défaut qu’on puisse trouver au système d’évitement d’obstacles est son absence de capteur à l’arrière ou sur les côtés, qui rend donc impossible les prises de vues en travelling tout en évitant les obstacles puisque la nacelle n’est pas motorisée à 360°.

 

1599 euros pour la mi-mars

Le Phantom 4, ce concentré volant de technologies est déjà disponible en précommande sur le site de DJI à un tarif de 1599 euros (ou 1399 dollars) pour des livraisons qui débuteront à la mi-mars. DJI reprend donc de l’avance sur Xiro puisque son Xplorer 2 n’est toujours pas en vente, et on ne connaît d’ailleurs toujours pas son prix. Le Phantom 4 sera disponible sur le site de DJI, mais également dans les Apple Store et sur le site de la marque à la pomme. Si vous trouvez le prix un peu trop élevé, vous pouvez vous rabattre sur la gamme Phantom 3 qui a connu une belle baisse de prix ces dernières semaines en préparation de l’arrivée de ce nouveau Phantom 4.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid