DJI vient tout juste de dévoiler le Mavic Pro, son nouveau drone grand public ultra intelligent. Vendu 1 199 euros, le Mavic Pro est un drone autonome, capable d’éviter les obstacles et compatible avec les lunettes d’immersion (FPV). Cerise sur le gâteau, le quadricoptère de DJI peut être piloté à très longue distance, jusqu’à plus de 7 km !

DJI Mavic

Le Phantom 4 de DJI coiffe la gamme des drones grand public, aux côtés du principal concurrent sur le segment, Yuneec. Le Phantom 4 vient de prendre un petit coup de vieux, avec l’annonce du Mavic Pro. Ce n’est pas son successeur, puisqu’il s’agit de deux produits différents, mais le Mavic Pro intègre de nombreuses nouvelles technologies, que l’on avait déjà aperçues sur le Phantom 4, mais dans une moindre mesure.

 

Un drone pliable

Avant de commencer à détailler la fiche technique, jetons un œil au design du Mavic Pro. Celui-ci est le premier drone pliable de DJI, puisque les bras peuvent se replier, pour pouvoir ranger le Mavic Pro dans un sac de transport. La radiocommande est également pliable, toujours dans l’optique d’un rangement et d’un transport facilité. Le Mavic Pro ressemble alors au tout nouveau drone de GoPro, le Karma.

DJI Mavic 4

 

Une portée de 7 km

Commençons par le pilotage du drone. Il s’effectue à l’aide d’une radiocommande à écran LCD intégré qui affiche les informations de télémétrie. Le retour vidéo, quant à lui, ne passe plus par une tablette, mais par des lunettes d’immersion (que nous avons notamment pu tester sur le Parrot Disco). DJI livre ainsi les DJI Googles, un genre de casque de réalité virtuelle qui permet de recevoir le flux vidéo (en 1080p) et de se prendre pour un oiseau. Le constructeur chinois met l’accent sur la latence, qui serait extrêmement faible pour faciliter le pilotage en immersion et annonce une portée de 7 km.

On est donc loin des 5 km du Phantom 4 en 720p ! Il est possible d’utiliser une tablette ou un smartphone pour piloter le drone sans la radiocommande et recevoir le flux vidéo, mais la liaison sera alors de moins bonne qualité, et avec une portée plus faible, à cause de l’utilisation du Wi-Fi.

 

L’évitement d’obstacles

Le Mavic Pro ne s’arrête pas en si bon chemin, puisqu’il intègre le système d’évitement des obstacles déjà présent sur le Phantom 4. Cette fois-ci, il est question de cinq caméras contre seulement deux sur le Phantom 4, gage d’un évitement d’obstacles plus performant. On trouve également une paire de sonars et 24 processeurs, même si aucune précision n’est apportée. S’agit-il encore des puces de l’américain Movidus, tout récemment racheté par Intel ? Quoi qu’il en soit, le nouvel algorithme FlightAutonomy permettrait de mapper plus facilement l’environnement en 3D pour éviter les divers obstacles.

DJI Mavic 2

 

Les modes de vol intelligents

Toujours dans le domaine de l’intelligence artificielle, le Mavic Pro peut atterrir automatiquement avec précision à l’endroit du décollage, grâce au Precision Landing, une fonctionnalité qui fait appel aux caméras verticales de l’appareil. Le mode Terrain Follow permet de suivre automatiquement une personne qui réalise l’ascension d’une montagne, en maintenant une altitude constante avec le sol, entre 0,3 et 10 mètres.

On trouve le mode Gesture permettant de piloter le drone avec des gestes. Celui-ci cadre alors automatiquement les personnes pour réaliser des selfies parfaits ou une diffusion en direct vers Facebook, YouTube ou Periscope. L’algorithme ActiveTrack a été amélioré par rapport au Phantom 4 et peut suivre automatiquement un sujet (personne, objet, animal, etc.) pour que le pilote se concentre uniquement sur le pilotage.

 

4K et 12 mégapixels

Concernant la prise de vue, le Mavic Pro embarque une caméra 4K à 30 images par seconde (ou du 1080p à 96 images par seconde) intégrée à une nacelle stabilisée sur trois axes. En mode photo, on pourra compter sur un capteur de 12 mégapixels capable de prendre des photos en RAW (DNG).

DJI Mavic 6

 

Autonomie et vitesse

Le Mavic Pro de DJI dispose d’une autonomie de 27 minutes et peut voler jusqu’à 65 km/h en mode sport, ou 36 km/h en mode évitement d’obstacles. Le drone reste stable face à des vents de 38,5 km/h.

 

Une garantie en cas d’accident

Avec le Mavic Pro, DJI innove le service après-vente en proposant DJI Care Refresh. Ce service, disponible à 119 euros, propose au client de réparer gratuitement le quadricoptère en cas de dommage accidentel sur le corps, la nacelle ou la caméra. Une garantie qui est proposée chez Ehang avec son Ghost Drone 2.0, mais de manière gratuite.

DJI Mavic Pro 10

 

Prix et disponibilité

Le DJI Mavic Pro sera disponible au courant du mois d’octobre dans les Apple Store et sur le site de DJI à un tarif de 1 199 euros. Chaque batterie supplémentaire coûtera 99 euros. DJI propose également un pack à 1 499 euros avec le drone, deux batteries, des hélices supplémentaires, une station de recharge, un chargeur pour voiture et un sac de transport.