Les FPV existent depuis longtemps. Concrètement, ce sont des casques équipés d’un écran pour faciliter le contrôle d’un drone, et procurer une expérience immersive de vol. DJI vient d’aller un peu plus loin avec son casque à mi-chemin entre un casque de réalité virtuelle et un FPV, le vol en immersion sera encore plus immersif.

DJI Goggles

DJI, constructeur chinois, est devenu le leader incontestable du marché du drone, avec sa gamme Phantom, Inspire et dernièrement son Mavic Pro. Après tout un tas d’accessoires, dont plusieurs stabilisateurs amateurs et professionnels, l’entreprise chinoise vient de présenter son nouveau casque FPV : le DJI Goggles. 

 

Qu’est-ce qu’un FPV ?

Vous avez sans doute croisé ces trois lettres ces derniers temps, mais vous ne savez peut-être pas ce que cela signifie. FPV pourrait être traduit en français par « Vue à la Première Personne », ce qui signifie qu’une caméra vidéo est montée sur le drone et diffuse la vidéo en direct au pilote au sol. Avec ce casque ou ses lunettes, vous avez les commandes, comme si vous étiez installé dans le drone. C’est ce que les pilotes appellent un « vol en immersion », car les FPV procurent une forte sensation d’immersion.

DJI Goggles

Les FPV vous permettent de voler beaucoup plus loin, ils vous aussi permettent un survol plus précis, en particulier autour des obstacles. D’ailleurs, ils ne sont pas si éloignés des produits de réalité virtuelle, d’un point de vue technique, avec un ou deux écrans et un système de communication. Nous avions testé ce type de dispositif avec le Parrot Disco, l’aile volante.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

 

Comment DJI compte révolutionner cet accessoire ?

Le DJI Goggles a été conçu pour fonctionner avec les drones Mavic Pro, Phantom 4 et Inspire. Visuellement, il ressemble à un PlayStation VR avec sa taille et son design, mais aussi son prix : 449 dollars, soit environ 413 euros en conversion brute.

Il doit être relativement plus lourd, étant donné qu’il intègre une batterie. D’ailleurs, mise à part cette caractéristique précise, le reste de ses spécifications reste très proche d’un casque de réalité virtuelle :

  • Deux modes : une définition 720p à 60 fps et une autre en 1080p à 30 fps, toutes deux avec une latence de 110 ms
  • Définition 1920 x 1080 pixels par oeil
  • Un pavé tactile pour naviguer dans les menus
  • Une prise casque
  • Un emplacement de la carte micro SD / Micro USB / HDMI
  • Six heures d’autonomie

La chose la plus intéressante à propos de ce casque, qui le différencie des autres FPV, est qu’il promet de faire voler le drone et de le contrôler en utilisant simplement ses mouvements de tête, grâce à un accéléromètre et un gyroscope intégrés. Une solution qui nous rappelle ce que certains bidouilleurs avaient réussi à concevoir à partir d’un Avegant Glyph ou d’un casque Oculus Rift. DJI parie donc sur une solution de bout en bout.

DJI Goggles en mode spectateur

Il existe également un mode où vous pouvez laisser quelqu’un utiliser le casque sans contrôler directement le drone, un mode « spectateur ». Le FPV devient alors un simple casque de réalité virtuelle qui vous permet de visualiser en temps réel ce que filme le drone. Il suffira dans ce cas d’utiliser une caméra à 360 degrés, pour laisser le spectateur profiter de tout le paysage. D’ailleurs, DJI a également fait de son Goggles, un casque de réalité virtuelle : vous pourrez l’utiliser chez vous pour consulter du contenu VR. 

Cet accessoire, mi-FPV, mi-casque de réalité virtuelle, sera commercialisé dès le 20 mai prochain.

DJI Goggles dans son salon

Enfin, DJI a également annoncé un nouveau stabilisateur de caméra professionnel : le Ronin 2. Cette mise à jour s’adresse directement aux cinéastes comme Ethan Hawke, qui a utilisé le Ronin original pour filmer son biopic Blaze. 

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid