Mise à jour : Nous avons pu échanger avec Parrot, la caméra utilisée de 14 mégapixels est la même que celle du Bebop 2, néanmoins l’entreprise française a modifié profondément son intégration logicielle ce qui lui permet d’améliorer sensiblement la qualité d’image. Enfin, la fonction follow me était présente sur le précédent modèle, mais elle nécessitait de dépenser 20 euros supplémentaires.

Parrot avait disparu des radars ces derniers temps. L’entreprise française vient d’annoncer une seconde version plus musclée de son drone le plus populaire, le Bebop 2 Power.

Pas évident d’être un challenger de DJI sur le marché des drones. En effet, l’entreprise chinoise pèse 70 % du marché. Le français Parrot était pourtant un des précurseurs des drones grand public, il a été malheureusement malmené depuis quelques mois. Cela se voit, par exemple, avec l’évolution du cours de la bourse des deux dernières années : – 60 %.

Pour rebondir, Parrot a donc dévoilé le Bebop 2 Power. Il s’agit d’une variante du Bebop 2, que nous avions testé. En janvier 2016, nous n’avions pas été séduits par la qualité de la vidéo capturée, ni par son son prix et nous avions regretté le manque de fonctions avancées (comme la fonction follow me).

Une partie logicielle remaniée

Heureusement, le Bebop 2 Power -tout juste annoncé- corrige une bonne partie de ces critiques. Premièrement, avec une partie logicielle remaniée. En effet, la première fonction logicielle apportée se nomme cameraman, elle permet de cibler un objet ou une personne. Dans ce cas, le drone se charge du cadrage, il vous reste plus qu’à contrôler la trajectoire du Bebop 2 Power.

Autre fonction qui permet à Parrot de rattraper son retard : la fameuse fonction follow me, elle se charge de vous suivre mais aussi de « vous » cadrer. D’ailleurs, Parrot a ajouté un altimètre pour permettre au drone de vous suivre même en altitude. Evidemment la vitesse du drone est limitée à 35 km/h avec ce mode activé, contre 60 km/h autrement. Notez que cette fonction était présente sur le précédent modèle sous forme d’add-on logiciel de 20 euros environ.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Enfin, la fonction Perfect Side permet de configurer le drone pour filmer avec un angle précis. Ce dernier pourra donc garder le cadrage que vous avez sélectionné tout en se déplaçant.

D’autres fonctions qui existent également chez la concurrence sont de la partie, comme la fonction Orbit qui permet de réaliser des selfies avec son drone. La fonction rise permet de réaliser des clichés et vidéos à 360 degrés. Même chose, c’est une fonction que l’on trouve également sur le DJI Spark.

Parrot a donc revu en profondeur le logiciel qui équipe son drone, ce qui était évidemment attendue.

D’autres nouveautés non négligeables

Même si d’un point de vue visuel le Power reprend le design du Bebop 2, il adopte de nouvelles caractéristiques. Son autonomie est désormais de 30 minutes, contre 25 minutes pour le précédent modèle.

Enfin, la caméra CMOS (1/2,3 pouce) est toujours de 14 mégapixels, mais elle permet de filmer désormais en Full HD à 60 images par seconde. Exit la 4K pour le moment. C’est néanmoins une nouveauté bienvenue qui permet certainement à ce modèle de faire aussi bien que le DJI Spark.

 

Prix et disponibilité

Son prix : 699 euros dans un pack complet qui intègre le drone, deux batteries, la télécommande sky controller et un nouveau masque pour les vols en immersion (FPV).

A titre de comparaison, le pack similaire pour le DJI Spark (More Combo) est vendu à 800 euros (on le trouve à moins de 700 euros).