Au CES 2018, l’entreprise Fortem a dévoilé un nouveau radar pour drones capable de voir la nuit et à travers les nuages. Celui-ci peut permettre de détecter d’autres drones et de les prendre en chasse.

Un drone qui en chasse d’autres. Lors du CES 2018, l’entreprise américaine Fortem a dévoilé un nouveau radar, le TrueView, censé équipé les drones. Cet accessoire peut voir en pleine nuit et aussi à travers les nuages. Un gadget plutôt cool, mais à quoi peut-il servir ?

Fortem met notamment en avant la possibilité d’utiliser ce radar pour les drones de livraison. Pas besoin de contrôler le quadricoptère, il suffira de renseigner la destination et grâce à ce radar, l’appareil sera en mesure d’éviter les obstacles en toutes circonstances.

Améliorer la sécurité

Mais les créateurs de l’entreprise soulignent surtout les apports en termes de sécurité que peut apporter le TrueView. Ce dernier embarque en effet une intelligence artificielle capable de repérer d’autres drones et de les suivre. Sa portée s’étend à un rayon de 1 500 mètres. Concrètement, cela permettra donc de prendre en chasse les appareils survolant des zones non autorisées (prisons, aéroports, bases militaires…) afin de les abattre avec un filet lesté par exemple.

L’un des fondateurs de Fortem m’explique que l’espionnage par drone est une pratique beaucoup plus courante qu’on ne pourrait le croire et le TrueView a pour vocation d’apporter une solution pour contrecarrer les intentions malveillantes des malfrats.

Voici à quoi ressemble le radar TrueView à monter sur les drones de sécurité ou de livraison

Le radar fonctionne dans toutes les conditions météorologiques et pèse 680 grammes. Il dispose d’un champ de vision de 120 degrés et d’une marge d’erreur de 2 degrés à l’horizontale comme à la verticale.

10 000 dollars !

Le TrueView sera disponible dans les mois à venir pour la petite bagatelle de 10 000 dollars environ. Une somme considérable, mais il faut se rappeler que ce produit est avant tout destiné à des entreprises et organismes de sécurité. Par ailleurs, le responsable de Fortem m’explique que, dans certaines zones de guerre, on abat les drones avec des missiles qui coûtent des millions. En comparaison, équiper un drone de sécurité de ce radar pour repérer les autres appareils et les capturer avec un filet représente une solution plus économique.