Mercedes-Benz penserait à optimiser les Google Glass pour un usage mixte en voiture et à pied. Le gouvernement britannique, lui, ne pense pas autoriser ses conducteurs à porter les lunettes de Google sur la route.

20120824192751-e0aa9a27

Depuis leur présentation, les Google Glass n’ont cessé de susciter le débat sur la toile. Après la polémique autour de la vie privée et la reconnaissance faciale, celle sur les applications et vidéos pornographiques, certaines entreprises ont commencé à penser aux usages et produits annexes qui pourraient être liés aux Glass. Mais voici qu’aujourd’hui, on commence à parler d’une utilisation des verres de Google en voiture.

Et c’est l’Allemand Mercedes-Benz qui entrevoit de développer une application afin d’améliorer l’expérience de navigation dans ses voitures, via les lunettes connectées.

On peut lire sur le magazine Business Journal que Mercedes Benz R&D voudrait créer une expérience de porte-à-porte transparente en réunissant l’expérience de navigation en voiture et celle à pied, sans que l’utilisateur ait besoin d’effectuer un switch entre les deux ; l’idée serait de passer à la navigation voiture dès l’entrée dans le véhicule, et à la navigation piétonne dès sa sortie. Si l’idée peut paraître intéressante, elle ne représente toutefois pas une innovation en soi. Nous disposons tous de cette fonctionnalité sur nos smartphones d’un simple clic sur une touche dédiée. Mercedes, très au fait des technologie mobiles, est actuellement en train de développer une application pour smartphones capable de transformer votre téléphone en tableau de bord de la voiture, regroupant toutes les fonctionnalités de celui-ci.

GoogleGlass_12

Le Royaume-Uni dit non aux Google Glass en voiture

Mais si les Allemands sont légèrement plus flexibles sur la route que l’ensemble de leurs homologues européens, notamment en termes de limitation de vitesse, les Anglais ne semblent pas enclins à démordre de leurs principes. En effet, le gouvernement britannique a déclaré par la voix d’un porte-parole du ministère des Transports qu’il ne ferait aucun cadeau aux porteurs des Google Glass sur la route. « Il est important que les conducteurs accordent toute leur attention à la route lorsqu’ils sont au volant, et qu’ils ne se comportent pas d’une manière qui les empêche d’observer ce qui se passe sur la route », a-t-il précisé. Ils auraient même déjà pensé à une amende. Elle s’élèverait à 60 livres (70 euros environ) et un retrait de trois points sur le permis si la police venait à surprendre quelqu’un avec les lunettes du géant de Mountain View sur le museau.

En France, l’article R412-6-2 du Code de la route laisse perplexe. Il stipule que « le fait de placer dans le champ de vision du conducteur d’un véhicule en circulation un appareil en fonctionnement doté d’un écran et ne constituant pas une aide à la conduite ou à la navigation est interdit ». Un peu vague lorsque l’on sait que les Google Glass peuvent clairement constituer un outil d’aide à la conduite.