Avoir la main verte demandait jadis d’être à la fois patient, rigoureux et réactif. Dans un monde automatisé, toutefois, un bon smartphone et un objet connecté pour le jardin peuvent vous aider si la nature ne vous a pas gâtés. Nous avons réalisé un petit tour de pelouse à la recherche d’objets qui simplifient le jardinage. De quoi surveiller la pousse des tomates sur écran mobile.

Pelouse

Surveiller ses plantes chez soi

Parrot Flower Power

Flower Power de Parrot. C’est cette baguette de sourcier ou cette branche sans feuillage dont vous allez plonger une partie dans la plante que vous souhaitez surveiller. Censé être autonome six mois sans recharge, le Flower Power a deux parties, sa tête, à l’extérieur, qui capte la température et la luminosité, et son pied, planté dans la terre, qui surveille l’humidité et le niveau d’engrais. Le Flower Power coûte actuellement 49 euros (et même 42 euros sur Amazon) et sa V2 devrait être présentée prochainement par Parrot avec le Parrot H2O (voir vidéo).

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Le Parrot H20, présenté au CES 2015, devrait succéder au Flower Power

Pot de fleur MEG

Meg, le pot de fleur connecté. Meg, c’est le bonheur du jardinier de salon paresseux. Vous avez l’habitude de laisser vos clés à vos voisins ou amis pour qu’ils arrosent vos plantes ? Avec ce pot, c’est fini, il fait le job tout seul. Meg possède une réserve de 4 litres pour l’eau de votre plante, une micro-pompe et des capteurs (similaires au Flower Power : luminosité, engrais et humidité). Avec la petite touche en plus : on peut changer la couleur du pot en la sélectionnant sur son application mobile. Le pot Meg fait 41 centimètres de haut, 30cm de large et pèse 1,4 kg. Il est pour le moment indiqué en rupture de stock sur le site de ses concepteurs (français) mais il est disponible chez Darty pour 149 euros.

 

Lilo potager connecté

Lilo Smart, de Prêt à Pousser. Si comme nous à la rédac’, vous avez envie de voir grandir vos herbes aromatiques, élevées par vos soins (nous avons tenté un timelapse de coriandre, basilic et persil), mais que vous êtes de piètres jardiniers (… et nos plantations ont moisi), vous avez l’option « Plug&Play » façon jardin : le Lilo Smart. Ces trois pots connectés présentés au CES 2015 embarquent vraiment tout ce qu’il faut : une barre de LED à la taille ajustable, pour assurer l’éclairage des plantes, un réservoir intelligent qui « sert » la plante en fonction de ses besoins et même l’ajout de capsules d’engrais pour garantir la bonne nutrition de vos précieuses herbes. La start-up à l’origine du produit, Prêt à Pousser, a pensé à tout. Vous pouvez sélectionner vos plantations parmi douze graines d’herbes aromatiques et commencer tout de suite à faire pousser. La campagne Kickstarter du Lilo Smart s’est soldée positivement, recueillant 171 296 euros au lieu des 50 000 euros demandés. Les livraisons démarrent début juillet, tandis que Lilo Smart devrait être disponible à l’achat en version non connectée d’ici le mois de décembre prochain. Un Lilo Smart devrait être vendu aux alentours de 129 euros.

Genie Kitchen Garden

Genie Kitchen Garden. Genie Kitchen Garden, c’est encore une fois un produit français, et encore une fois un jardin potager autonome, tout comme le Lilo Smart. Sauf qu’ici, les pots sont vendus séparément et la lampe de croissance peut être achetée à part. Il vous en coûtera environ 100 euros pour un potager de forme circulaire seul, et 120 euros pour un potager de forme rectangulaire. La lampe est vendue séparément pour 50 euros.

greenIQ

GreenIQ, le contrôleur d’arrosage. Un ordinateur de jardin connecté en wi-fi et couvrant six zones au maximum, ça réveille le André Le Nôtre qui sommeille en vous ? Pour la « modique » somme de 250 euros, vous allez pouvoir équiper votre jardin de GreenIQ, qui vous promet une économie de 50 % de l’eau destinée à l’arrosage des plantes. GreenIQ permet de connecter vos valves d’arrosage et de piloter également votre éclairage si vous le souhaitez. Le boîtier principal est connecté en wi-fi ou via port Ethernet, et communique avec votre smartphone grâce à l’application dédiée. Vos infos sont également sauvegardées sur le cloud. L’intérêt de cette station, c’est qu’elle récolte toute seule les informations liées à la météo et est censée orchestrer intelligemment votre arrosage des prochains jours en fonction des prévisions. À noter : GreenIQ est compatible avec le Flower Power, la station météo Netatmo, et le capteur Koubachi.

Koubachi Plant Sensor

 

Koubachi

Le capteur Koubachi. Ça a la forme d’un club de golf, ça ressemble à un club de golf… mais ce n’est pas un club de golf. Ce capteur pour plante à tête ronde et blanche est conçu pour l’extérieur, il est résistant à la pluie et aux températures extrêmes. Rien de nouveau sous le soleil en terme de fonctionnalités, il mesure l’humidité des sols, la luminosité et le taux de fertilisation, et vous envoie des notifications lorsque vous avez des actions à faire sur vos plantations. Koubachi existe dans sa première version à 89 euros en e-commerce, ou en version 2 à 99 euros.

 

La pluie et le beau temps

Netatmo Station Météo

Station météo de Netatmo. Les stations météo existaient déjà, mais il y en avait peu qui soient pilotables via smartphone. La start-up française Netatmo qui a sorti récemment sa caméra de reconnaissance faciale Welcome s’est dépêchée d’y remédier en créant cette station météo disponible depuis le début de l’année 2014. La station Netatmo embarque plusieurs types de capteurs (température, humidité, pression atmosphérique, qualité de l’air, niveau sonore…). Ainsi, vous allez pouvoir vérifier que vous vivez dans un bon environnement à domicile, ou bien récolter des informations utiles pour gérer vos plantations, si vous faites partie de ces agriculteurs de précision. La station Netatmo est disponible au prix de 169 euros et elle comporte deux cylindres argentés très similaires à la caméra Welcome. Toutes les données récoltées par la station Netatmo se consultent sur smartphone exclusivement. Pour consulter l’amplitude des installations Netatmo, vous pouvez consulter la Weathermap.

Saucisses connectées

Smart Gryll Linx

Smart Grill Linx. Contenez vos cris de joie, vos talents de Chef ès barbeuc’ vont être frustrés, cette petite « merveille » de technologie n’est accessible qu’aux Américains pour le moment, et seules les entreprises ont l’honneur de pouvoir l’installer chez eux, pour un usage professionnel. Conforme à la loi américaine du « toujours plus », la marque Linx présente comme un objet esthétique et séduisant son gigantesque barbecue intelligent et labellisé « Made in USA » sur son site et vous fait rêver de la cuisson parfaite. Une application vous permettra de gérer en temps réel votre barbaque, de quoi continuer à siroter votre mojito sur votre transat, et laisser la cuisson se faire. Le barbecue vous obéit au doigt…et à la voix puisqu’il possède une option de commande vocale. Son prix devrait avoisiner les 10 000 euros. Pour vos chipos, ça fait cher. Oui, rien à voir avec le jardinage, mais le jardin étant une pièce de la maison comme une autre, pourquoi ne considérerait-on pas que cuire des merguez équivaut à une activité de jardin lambda ? Et puis l’été n’est pas encore terminé, après tout.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Un test du Smart Gryll Linx sur des néophytes de la grillade par Digital Trends

 

Il est intéressant de noter que les produits pour le jardin (contrairement à de nombreux objets connectés pour la salle de bain, la chambre ou la cuisine) sont parfois passés en campagne Kickstarter, ou autres plateformes de financement participatif, mais sont surtout tous déjà disponibles dans le commerce. Un secteur qui s’avère porteur et intéressant pour les start-ups, ou une niche valorisée, en tout cas, de nombreux urbains forcenés ou/et sous-doués de l’entretien des plantes pourront à présent s’adonner avec joie aux plaisirs du jardinage.