Flickr, Picasa, Facebook, Twitter, Pinterest… Les services web proposant de partager vos photos se multiplient depuis quelques temps. Tous se proposent de publier rapidement et simplement vos photos de tous les jours à partir de leur site mobile ou de leur application. Mais avec les capteurs intégrés aux mobiles, la qualité n’était pas toujours au rendez-vous (on parle de qualité technique, pas de valeur informative/émotionnelle/qualitative d’une image). Instagram et consors se sont d’ailleurs développés (avant de devenir des tendances) grâce à leurs fonctions camouflant la médiocrité des capteurs. Pour des photos plus “piquées” (plus précises et plus nettes), les mobiles ne sont ainsi pas vraiment à la hauteur, et il restait nécessaire de transférer les photos d’un appareil photo proprement dit vers un ordinateur pour aboutir à un résultat convenable.

DSC03600

L’arrivée de « vrais » photophones a quelque peu changé la donne avec des capteurs de meilleure qualité : les Samsung Galaxy S III, Nokia Lumia 920, iPhone 5 et autres flagships de constructeurs rivalisent avec les compacts d’entrée de gamme vendus cette année, mais toujours avec des résultats variables, tout en coûtant bien plus cher. Mais depuis cet été 2012, une nouvelle famille d’appareils est arrivée : les appareils photos connectés. Non, il ne s’agit plus simplement de ceux équipés d’une carte SD WiFi ou d’un module de synchronisation sans fil. Le Nikon Coolpix S800c – dévoilé mi-août – et le Samsung Galaxy Camera – annoncé dans les jours qui ont suivis – sont des appareils photos équipés d’Android (d’où la présence de cet article sur le site, vous vous en doutez…), permettant prise de vue, traitement des images et partage rapides sur une même machine. Bénéficiant d’un OS mobile, ils ont accès à toute la connectivité et aux applications qui peuvent y être associées (à vous le filtre « Toaster » sur une photo digne de ce nom !).

C’est parti !

DSC03601 DSC03603

Tableau caractéristiques

 
Nikon Coolpix S800c
Samsung Galaxy Camera

Capteur

CMOS 1/2,3 pouce ; 16Mpix effectif

CMOS 1/2,3 pouce ; 16Mpix effectif

Sensibilité

ISO125 à ISO1600, étendu à ISO3200

ISO100 à ISO3200

Objectif

Zoom optique NIKKOR 10x

Zoom optique 21x Samsung

Focales

4,5-45mm (équivalent 25-250mm)
ƒ/3,2-5,8

4,1-86,1mm (équivalent 23-483mm)
ƒ/2,8-5,9

Stabilisation

Optique (VR)

Optique (OIS)

Modes de prises de vue

Auto simplifié, Automatique, Portrait, Paysage, Sport, Portrait de nuit, Fête/intérieur, Plage, Neige, Coucher de soleil, Aurore/crépuscule, Paysage de nuit, Gros plan, Aliments, Feux d'artifice, Reproduction N&B, Contre-jour, Panoramique simplifié, Animaux domestiques, FIltres, Portrait optimisé, Vidéo

Smart Auto, Program, Aperture, Speed, Manuel, Beauté, Meilleure image, Rafale, Meilleures poses, Nuit, Panorama, Paysage, Coucher de soleil, Feu d’artifice, Macro, Action, Cascade, Lumière, Silhouette, Ton riche, Filtres, Full HD, HD, Vidéo Slow Motion

Vitesse d’obturation

1 (4 en mode scène) à 1/2000 seconde

1/8 (16 en manuel) à 1/2000 seconde

Vidéo

1920x1080(30ips), 1280x720(60ips), 1280x720(30ips), 640x480(30ips), 320x240(30ips), 640x480(60ips), 1920x1080(15ips)

1920x1080(30ips), 1280x720(60ips), 1280x720(30ips), 640x480(60ips), 640x480(30ips), 320x240(30ips), Slow Motion 768x512(120ips)

Ecran

OLED 3,5pouces, 819000 pixels

LCD 4,8pouces, 1280x720px, 16M couleurs

Processeur

Cortex-A9 1GHz

Exynos quadcore 1.4GHz

Mémoire interne

4Go, dont 1,7Go pour l’utilisateur

8Go, dont 4Go pour l’utilisateur

Stockage

SD/SDHC

MicroSD/MicroSDHC/MicroSDXC

Connectivité

Wifi b/g/n, Bluetooth 2.1 EDR, USB 3 (prise spéciale), mini HDMI

Wifi a/b/g/n, Bluetooth 4.0, MicroSIM 3G, microUSB 2, microHDMI, jack

Batterie

1050mAh, 140 photos CIPA

1650mAh, 340 photos CIPA

Dimensions

111,4 x 60 x 27,2 mm - 184g

128,7 x 70,8 x 19,1 mm - 300g

Accessoires fournis

Dragonne, accumulateur, chargeur, câble USB

Dragonne, accumulateur, chargeur, câble USB, écouteurs intra-auriculaires, bonus Dropbox 48Go pendant 2ans

Prix

309-379€

434-549€ (-ODR de 100€)

Qualité optique

Sur le plan de la qualité des photos, nous avons vu que les deux appareils avaient des capteurs CMOS de 16Mpix similaires, mais les optiques et le traitement logiciel sont différents. Les résultats sont ainsi variables selon les conditions des photos.

En grand angle, il est clair que la formule optique du zoom Samsung donne de moins bons résultats que sur Nikon, les couleurs y sont par ailleurs peu contrastées.

Plein jour à 4,1mm

Nikon Coolpix S800c – Plein jour à 4,1mm

Plein jour à 4,5mm

 

Samsung Galaxy Camera – Plein jour à 4,5mm

Moins de détails, plus de lissage sur le Samsung.

Crop ISO125

Nikon Coolpix S800c – Crop ISO 100

Crop ISO100

Samsung Galaxy Camera – Crop ISO125

En montant à ISO800, le Nikon reste plus net, le Samsung toujours mou.



ISO800 4,5mm

Nikon Coolpix S800c – ISO 800 (4,1 mm)

ISO800 4,1mm

Samsung Galaxy Camera – ISO 800 (4,1 mm)

Dès que l’on utilise le zoom, le Samsung semble s’en sortir mieux, le stabilisateur OIS fait son effet et est plus efficace que le stabilisateur VR de Nikon comme le montre le crop ci-dessous sur des photos 10x.

COOLPIX S800c_VR sur zoom_

Nikon Coolpix S800c (zoom avec stabilisateur optique)

EK-GC100_VR sur zoom_

Samsung Galaxy Camera (zoom avec stabilisateur optique)

Pour la détection auto de l’éclairage et la balance des blancs, le Coolpix S800c s’en sort mieux, dans la plupart des cas, il s’adapte correctement. Ci-dessous un exemple avec un éclairage incandescent, plutôt blanc en apparence mais que le Galaxy Camera fait ressortir légèrement jauni.

ISO800

Nikon Coolpix S800c – ISO 800

ISO800

Samsung Galaxy Camera – ISO 800

Un crop pour montrer que les détails sont à nouveau plus fins sur le Nikon.

Crop ISO800

Nikon Coolpix S800c – ISO 800

Crop ISO800

Samsung Galaxy Camera – ISO 800

Autre exemple où le Galaxy Camera compense au contraire trop dans les bleus par rapport au Coolpix S800c

Crop balance des blancs auto

Nikon – Crop balance des blancs automatique

Crop balance des blancs auto

Samsung – Crop balance des blancs automatique

Enfin un exemple mêlant lumière blanche de néon et lumière d’éclairage public, où le Galaxy Camera tire sur le magenta.

Auto nuit avec lumière

Nikon Coolpix S800C – Auto nuit avec lumière

Auto nuit avec lumière

Samsung Galaxy Camera – Auto nuit avec lumière

Côté vidéo, les deux appareils donnent un rendu relativement bon avec une bonne reconnaissance du changement d’éclairage, une adaptation aux forts contrastes, mais ils ne proposent pas un contrôle manuel. Ils ont les mêmes défauts qu’en photo.

Notons que l’autofocus et stabilisation optique fonctionnent pendant les prises de vues, mais – ajout de l’audio oblige – leurs mécanismes sont bruyants et s’entendent en environnement calme.

Dernière fonctionnalité utile qui se retrouvera intégrée en EXIF de la photo : l’emplacement GPS. Sur ces photos prises du même endroit, les deux appareils signalent une position approximatives du lieu : je me trouvais au coin sud-ouest du carrefour.

GPS

Nikon Coolpix S800c

GPS

Samsung Galaxy Camera

GPS capture

Les usages Android sur le Coolpix S800c et le Galaxy Camera

Nous l’avons vu, le grand avantage de ces appareils photos connectés est de pouvoir partager et synchroniser directement des photos ou vidéos.

Ecran partage Samsung
Il devient ainsi possible de retrouver rapidement ses photos sur son ordinateur ou de les partager en direct avec sa famille sans avoir à constamment procéder à un upload manuel. Bien pratique en déplacement ou en voyage.

Ecran Dropbox Samsung

Mais ça ne s’arrête pas là. La présence d’Android ouvre plus de possibilités.

Par défaut, le Coolpix S800c n’arrive qu’avec des applications systèmes alors que le Galaxy Camera arrive avec un lot d’applications utiles pour la photo ou la vidéo : Instagram, Dropbox, Editeur photo et Editeur vidéo (plus des applis spécifiques à Samsung mais pas des plus utiles dans ces situations).

Ecran applis Samsung

Ce n’est pas un vrai problème pour le Nikon, beaucoup d’applications gratuites du Google Play Store se substituent très bien aux applications fournies par Samsung : Instagram et Dropbox y sont déjà disponibles, Photoshop Express offre des options d’édition photo étendues, Magisto applique des effets vidéos avec simplicité, etc.
Le Galaxy Camera a tout de même un bonus non négligeable sur Dropbox puisque 48Go d’espace sont fournis gratuitement pendant 2 ans pour vous permettre de synchroniser vos photos (les comptes gratuits Dropbox n’ont que 2Go par défaut).

S’il est possible d’installer n’importe quelle application, la taille réduite du Coolpix rend mal aisée l’utilisation de certains jeux qui sont plus confortables sur un grand écran, c’est le cas par exemple d’Angry Birds, où la précision devient moindre. A l’avenir, il faudra aussi se poser la question du support des applications qui ne tourneront plus sur les versions les plus anciennes d’Android.

A propos de jeux, notons que le Galaxy Camera a aussi un affichage plus fluide grâce à la présence d’un GPU Mali-400MP…

En photo, les fanatiques des filtres (Instagram, Hipstamatic et autres phénomènes de mode) seront heureux de pouvoir utiliser soit leur application favorite, soit les effets intégrés à chacun des deux appareils. Je conseille toutefois de prendre une photo sans effet et de procéder à des retouches après : on ne sait jamais quand un phénomène deviant passé de mode.

Ecran instagram flux Samsung Ecran instagram capture Samsung

Aucune restriction particulière ensuite à l’édition des photos : les retouches les plus courantes sont incluses dans les modes photo des deux appareils : crop, retaille, correction d’exposition, yeux rouges, etc.

Ecran photo édition Samsung

La présence d’une connection à Internet par WiFi et, si elle est présente en 3G, permet de partager directement des photos avec des services : réseaux sociaux (Facebook, Twitter ou autres), actualités participative (Metro, Le Parisien…), avis de consommation (Dismoioù, Foursquare…)

Ecran-Foursquare-Samsung Ecran-Metro-Reporter-Samsung

Le Coolpix S800c a un écran qui est trop réduit pour procéder à un véritable montage vidéo. Aucune application n’est d’ailleurs fournie par Nikon. Sur le Galaxy Camera, Samsung ne propose qu’un montage très limité en possibilités.

Ecran video export Samsung Ecran video Samsung

S’il est possible d’utiliser les applis du Google Play Store sur le Samsung du fait de son grand écran, l’appareil ne pourra se substituer à un logiciel de montage sur ordinateur, d’autant plus que la batterie risque de ne pas tenir le temps de l’export vidéo.

Pour le multimédia, le Coolpix S800c ne propose qu’un haut-parleur intégré là où le Galaxy Camera a aussi une prise micro, bien pratique pour écouter de la musique ou voir un film (l’écran correspond d’ailleurs à un 720p). Le Galaxy Camera peut ainsi très bien se substituer à une mini-tablette (il a la taille d’un Galaxy Note 1) malgré une forme qui s’y prête peu.

Conclusion

De par sa fiche technique et par sa taille, le Galaxy Camera se Samsung est clairement mieux doté que le Nikon Coolpix S800c, d’autant plus que la différence de prix (on met de côté les prix publics conseillés) est minime : seulement une trentaine d’euros les sépare actuellement.

La différence de taille d’écran justifie à elle-seule le fait de privilégier le Galaxy Camera. Bien que le Coolpix S800c soit plus respectueux des sujets, le Samsung offre plus d’usages possibles, un meilleur affichage, et le tout sans rogner sur l’autonomie puisque même avec un matériel pour puissant et plus énergivore, Samsung a réussi à optimiser la consommation de la batterie.

Même si la qualité est meilleure que pour des photophones, il reste que les images sont de qualité similaire à des compacts classiques, et offrent un rendu inférieur aux compacts “haut de gamme” (dans leurs gammes de prix) : l’intégration d’Android sur ces premières générations d’appareils photos connectés est coûteuse.

On assistera probablement à une baisse de prix avec l’apparition de modèles plus aboutis, ce que devraient permettre la généralisation de la photographie sur les réseaux sociaux et une plus grande demande d’images “de qualité”.

Loin d’une nouvelle catégorie d’appareils, je vois plutôt ces nouvelles machines comme une évolution : soit les smartphones évolueront en intégrant de plus en plus le matériel des appareils photos compact, soit ces compacts intégreront des fonctionnalités communicantes (ce qui semble bien parti avec le Galaxy Camera).

 

Test réalité par Richard Ying (twitter)

Richard Ying travaille sur les projets web et applications mobile d’un groupe média. Blogueur vétéran (mais retraité), c’est un amateur de photographie et de voyages, mais aussi de geekeries scifi+hightech.