Samsung fait partie des précurseurs en matière d’appareils photo Android. Uniquement confronté à Nikon l’an dernier dans le milieu des compacts (Samsung Galaxy Camera vs Nikon S800c, pour mémoire), le Coréen revient cette année avec un Galaxy S4 Zoom côté photophones, mais pas encore avec un compact sous Android. Le constructeur préfère, à moins que l’IFA nous réserve un Galaxy Camera 2, se lancer sur un segment encore désert : les compacts hybrides sous Android. Nous avons fait les présentations avec le Samsung Galaxy NX.

Samsung Galaxy NX

Concurrent de Sony sur le marché des COI (compacts à objectifs interchangeables), Samsung contre les NEX via sa série NX, qu’il a enrichie de nouveaux modèles cette année. L’un d’entre eux n’est autre que le Galaxy NX présenté à Londres en juin dernier, un appareil qui ne sera malheureusement pas à la portée de toutes les bourses. Notez d’abord ce prix, qui  nous a été confirmé lors de la présentation française de l’appareil : 1499 € en pack avec un objectif 18-55mm, le tout attendu d’ici la fin de l’été, voire la rentrée.

Pour le moment, les modèles qui nous ont été présentés n’étaient pas encore en version finale : comprenez que les défauts que l’on peut y relever auront, on l’espère, disparu de la version commerciale de l’appareil. Nous avons en effet noté, en marge d’une qualité photo semblant tout à fait prometteuse (grâce à un capteur APS-C CMOS de 20,3 mégapixels), un autofocus un peu à la traîne.

DSC06610

Au rang des points faibles du Galaxy NX, si ce n’est son prix, relevons son format, digne de reflex haut de gamme, alors qu’il s’agit là d’un appareil COI : 136,5 x 101,2 x 37,65 mm pour 495 grammes avec batterie, ce n’est plus vraiment ce que l’on peut appeler un compact. D’autant plus que ce poids n’inclut pas l’objectif qu’il faudra nécessairement fixer à l’engin. A ce point de vue, Samsung annonce la compatibilité de treize optiques avec son appareil, un joli chiffre pour commencer.

DSC06611

S’il est un peu trop lourd pour être pratique, le Galaxy NX compense évidemment par son aspect « connecté ». Le photographe peut y insérer une carte SIM pour profiter de la 3G ou de la 4G, utiliser du WiFi et, grâce à Android Jelly Bean 4.2.2, partager les clichés et télécharger les applications qui lui plaisent – mais pas téléphoner, il ne faut pas trop en demander. Les réglages, aussi avancés que sur un compact hybride classique, passeront par l’écran tactile. Le tout est animé par un processeur quadricoeur cadencé à 1,6 GHz et mise sur une batterie de 4360 mAh. Autant dire qu’il nous faudra tester plus avant l’autonomie de l’appareil qui, flash aidant, se trouve face à un challenge délicat à relever chez les appareils photo connectés.

DSC06613

Pour un tour du Samsung Galaxy NX, voici une petite démonstration réalisée auprès de Thomas Ranchon, manager produits NX chez Samsung France :

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid