Le terme est à toutes les bouches depuis la présentation du Galaxy S4 Zoom chez Samsung, laquelle est intervenue quelques semaines avant l’officialisation du prochain Nokia Lumia dédié à la photographie. Le photophone de demain pourrait être signé non d’un constructeur de smartphones, mais bien d’un géant de la photographie, Nikon.

Nikon


Ne nous emballons pas : Nikon n’a encore rien annoncé à proprement parler, mais a joué intelligemment la carte du teasing, prenant ainsi la température du marché. Du côté du Nippon, la situation n’est pas simple : la concurrence est rude sur le segment des appareils photo compacts, à l’heure où nombre de mobinautes préfèrent se contenter de leur smartphone pour les petites photos « du quotidien », et monter vers des appareils hybrides ou reflex lorsqu’ils souhaitent obtenir une meilleure qualité photo. Selon la Camera & Imagina Product Association de Tokyo, les livraisons de compacts numériques ont ainsi baissé de 48 % en un an. Reste que dans bien des cas, les capteurs de smartphones sont loin d’égaler les performances d’un véritable appareil photo, d’où la tentative de percée des photophones sur un segment encore à prendre.

Après le S800c, un photophone ?

Dans une interview accordée à Bloomberg, le président de Nikon, Makoto Kimura, a confirmé des projets pour le moins énigmatiques : « Nous voulons créer un produit qui changera le concept d’appareil photo. Il pourrait s’agir d’autre chose qu’un appareil photo destiné au grand public« . Alors même que Nikon a développé une petite expérience de l’OS Android en 2012 lors de la sortie de son compact S800c, concurrent du Samsung Galaxy Camera, on parle déjà d’un projet de photophone chez le constructeur japonais. Il faut toutefois espérer que, s’il se lance dans l’aventure, il reverra sa copie technique pour fournir une expérience haut de gamme aux amateurs de photographie comme de téléphonie. Rappelez-vous le S800c : il était sorti sous Android 2.3 Gingerbread, alors même que son concurrent direct profitait d’Android 4.1 !

Il se pourrait toutefois que Kimura n’évoque que l’étape suivant un partenariat, lequel concernerait, selon des bruits de couloir, l’intégration d’un capteur Nikon à un smartphone LG… Peut-être le LG Nexus 5. Des rumeurs du même ordre avaient également entouré la sortie du HTC One, qui finalement ne doit rien à Nikon : il faudra donc attendre de plus amples informations du côté de la firme japonaise pour savoir si la marque souhaite bel et bien mettre son grain de sel dans le vaste monde de la téléphonie mobile.