C’est il y a tout juste un an que Sony présentait ses premiers modules photo connectés au smartphones, les QX10 et QX100. Le Nippon récidive aujourd’hui, en marge de la présentation de sa gamme Z3. Et il nous livre deux nouveaux appareils, l’un étant compatible avec les objectifs à monture E que l’on retrouve notamment sur les appareils photo hybrides de la marque. Voici donc les QX30 et QX1.

SmartLens QX1

Le Sony SmartLens QX1

La rumeur voulait que Sony mijote un nouveau module photo dans le sillage des QX10(0) de l’an dernier. Ces derniers, autonomes et sans écran, pouvaient être utilisés seuls, pour une visée à l’aveugle, ou couplés au smartphone en WiFi après un appairage en NFC. Et pour le coup, l’écran d’un terminal Android (pas seulement les Xperia) offrait une expérience plus convaincante que celui de la plupart des appareils photo, même si à leurs débuts, ces QX souffraient de problèmes de latence assez désagréables au quotidien.

De l’eau a coulé sous les ponts depuis, et Sony propose désormais une version très améliorée de ses modules. Le plus intéressant est sans doute le QX1, qui se présente comme un module intégrant mémoire et capteur photo, mais accueillant des objectifs interchangeables. Et ces objectifs, ce sont ceux que l’on utilise avec des NEX : les montures E. Les mieux équipés pourront même, sous réserve d’acheter un adaptateur, fixer une monture A au module : grosso modo, il s’agit de faire d’un module compact un reflex, ou du moins un compact à objectifs interchangeables, avec un smartphone pour écran de contrôle.

SmartLens QX1 : l’ambitieux

Pour l’aspect technique, le QX1 est équipé d’un capteur CMOS Exmor au format APS-C. Il propose une plage de 100 à 16000 ISO, une définition de 20,1 mégapixels et inclut un système de stabilisation SteadyShot. Le module ne cache pas ses ambitions : il peut enregistrer au format RAW, ce qui signifie des fichiers lourds à enregistrer (et à transférer au téléphone). Remarquez son poids, fixé à 216 grammes, auquel il faudra ajouter celui de l’objectif choisi. Le QX1L, déclinaison de l’appareil, sera en réalité un pack incluant un objectif 16-50 mm, le tout étant facturé 450 euros. Seul, le module vaut 300 euros, et sera commercialisé d’ici la mi-octobre.

SmartLens Sony

SmartLens QX30 : le tout-compris

SmartLens QX30

Le second SmartLens de Sony ressemble plutôt à la précédente génération d’appareils. Il inclut à la fois le capteur et l’objectif, soit un capteur CMOS Exmor R au format 1/2,3 avec une définition de 20,4 mégapixels. Son (télé)objectif (f/3,3-6,3) zoome à 30x, puisqu’il s’agit d’un 24-720mm. Comme le QX1, il s’appuie sur le processeur d’images Bionz X. Il monte jusqu’à 12800 ISO et affiche une autonomie passant de 440 photos chez le QX1 à 200 déclenchements, pour un poids de 193 grammes tout compris. Son prix, lui, plafonne à 300 euros.