Le Galaxy K Zoom, un peu seul en son bastion sur le segment des smartphones se muant en véritables appareils photo, est aujourd’hui rejoint par Panasonic. Le Japonais vient d’annoncer, à l’occasion de la Photokina actuellement en cours à Cologne, un compact numérique se transformant en smartphone (ou l’inverse ?). Et ses deux aspects jouent dans la cour des grands.

Panasonic CM1

Le petit nom du dernier terminal Panasonic renvoie indéniablement à ses compacts numérique. Et pourtant, le Lumix DMC-CM1 est également, et peut-être surtout, un smartphone tournant sous Android 4.4. Pas n’importe lequel d’ailleurs, ses caractéristiques le positionnant du côté du haut de gamme. Jugez plutôt : il est doté d’un écran LcD Full HD 1080p de 4,7 pouces sous lequel on trouvera un processeur Qualcomm Snapdragon 801 AB (MSM8974AB) à 2,3 GHz, le même que chez un HTC One M8, pour ne citer que lui, et couplé à 2 Go de RAM. Comme tout smartphone qui se respecte, le Lumix DMX-CM1 est doté d’un port pour carte SIM du Bluetooth, du NFC et d’un GPS, sans oublier 16 Go de stockage et un port micro-SD. Son Snapdragon 801 lui confère une compatibilité avec les réseaux 4G de catégorie 4.

Panasonic CM1

Semblable à la plupart des smartphones de bonne facture jusqu’ici, le CM1 s’en distingue par ses dimensions et son poids : malgré son format 4,7 pouces, il mesure 135,4 x 68 x 21 mm pour 204 grammes… et ce sans compter son objectif, qui ajoutera 15,2 mm à son épaisseur. Ce n’est pas pour rien si l’appareil est si épais : il peut rivaliser sans peine avec la plupart des compacts numériques haut de gamme. L’appareil photo est doté d’un capteur MOS d’un pouce et de 20,1 mégapixels. Il dispose d’une ouverture à f/2.8-f/11 et d’un objectif Leica 28mm, d’un obturateur mécanique, permet de choisir différents modes d’expositions et est associé au processeur d’images Venus Engine. Pour vous donner un ordre d’idée, on trouve un capteur identique dans le Sony RX100 et dans le dernier NX Mini de Samsung. Dernier point à noter : le CM1 peut filmer en 4K. Espérons que sa batterie de 2600 mAh suffira à assurer une autonomie correcte pour les photographes les plus assidus.

Panasonic CM1

Panasonic, en tant que constructeur de smartphones, a disparu du marché hexagonal voilà plusieurs années et revient aujourd’hui sur se segment en passant par la niche que constituent les photophones. Il sera facturé 899 euros, ce qui correspond assez logiquement à son positionnement photo et téléphone haut de gamme, et se trouve sans concurrence directe. Niveau design, il reste plus épais qu’un Samsung Galaxy K Zoom, plus aisément utilisable au quotidien, et montre une finition plus soignée que le Galaxy S4 Zoom de 2013, lequel s’en rapprochait avec sa bague de réglage autour de l’objectif. Dans un marché où les appareils photo sous Android livrent des résultats manquant encore de relief, la proposition de Panasonic a de quoi plaire. Son Lumix DMC-CM1 sera disponible à partir de novembre prochain : il aura donc tout à prouver pendant la période des fêtes de fin d’année.