Discret depuis le lancement de son appareil Air au Japon, Olympus annonce aujourd’hui une disponibilité plus large de son module photo connecté. Cette sortie ne concerne toutefois que l’Amérique du Nord.

Olympus Air

Cela fait désormais près d’un an que l’on entend parler d’un module photo connecté signé Olympus, baptisé Air. L’appareil, qui peut être utilisé de manière autonome, se fixe à un smartphone (Android ou iOS) qui se transforme alors en écran et en panneau de contrôle (connecté en WiFi et Bluetooth), et peut accueillir des objectifs interchangeables. Somme toute, un appareil photo ressemblant fort aux QX de Sony.

Côté caractéristiques, cet Olympus Air se place dans le haut de gamme, avec son capteur LiveMos au format 4/3, sa définition de 16 mégapixels et sa capacité à enregistrer au format RAW. L’appareil a été annoncé au Japon, la terre natale d’Olympus, au mois de février dernier, à un prix de départ de 250 euros environ à la conversion brute (sans objectif). Et le voici aujourd’hui qui s’exporte enfin hors des frontières nippones, avec une disponibilité prévue dans le courant de ce mois de juillet aux États-Unis, puis en août au Canada. Côté prix, Olympus joue le maintien, puisqu’il faut compter sur un tarif de 299 dollars pour le boîtier seul (environ 268 euros) et 499 dollars pour lui adjoindre un objectif 14-42 mm. Pour l’heure cependant, les amateurs de photographie résidant en Europe devront se contenter de l’import, l’Olympus Air n’étant pas annoncé pour le vieux continent.