Offert en marge de la Google I/O 2014, le Cardboard a bien évolué, avec un million d’unités écoulées en un an. Il s’offre une nouvelle mouture plus aboutie, et surtout des nouveautés logicielles.

Cardboard

La nouvelle version du Cardboard, ce casque de réalité virtuelle en carton à monter soi-même, voilà ce que Google a annoncé hier lors de sa conférence d’ouverture de la Google I/O, parmi d’autres nouveautés. Il est désormais question d’un casque toujours en carton, toujours dédié à la réalité virtuelle, mais désormais plus grand, afin d’accueillir des smartphones dont l’écran atteint une diagonale de 6 pouces, avec désormais un véritable bouton de contrôle physique. En termes logiciels, le support d’Unity et la compatibilité avec l’iPhone sont désormais au programme. Mais pas seulement.

Avec la réalité virtuelle, Google vise le domaine du loisir mais aussi celui de l’éducation. Un milieu qu’il cherche déjà à investir par le biais de ses Chromebooks ou, indirectement, par l’équipement des classes en tablettes sous Android. Ici, il s’agit d’un outil pédagogique plutôt intéressant dont le nom répond à celui de Google Expeditions. Grosso modo, il s’agit de synchroniser plusieurs Cardboards – autant que d’élèves dans une classe – avec la tablette du professeur, qui se chargera de définir un lieu « d’expédition ». Tous les élèves pourront ainsi visiter un même lieu, qu’il s’agisse de la Grande Muraille de Chine ou de Venise, les exemples choisis par Mountain View. On imagine donc des visites à 360° dans le cadre de cours d’histoire ou d’art, orchestrées par l’enseignant. Google n’a toutefois pas encore détaillé le fonctionnement exact de son système, et soulève au passage la question de l’équipement des élèves en smartphones pour participer à l’expérience. Expeditions s’adapte en effet aux cours de grandes comme de petites classes, où le taux d’équipement des enfants à titre personnel reste très faible. L’équipement des écoles en tablettes étant quant à lui en cours, et particulièrement onéreux, difficile d’imaginer que des budgets supplémentaires soient débloqués pour équiper les écoles de parcs de smartphones uniquement dévolus aux usages de réalité virtuelle.