Après avoir réussi son approche de la vidéo, Facebook compte être un des précurseurs en matière de réalité virtuelle à usage social. Son patron y voit en tout cas la prochaine grande étape de son développement.

Oculus Rift_0

De là où l’on observe Facebook, on a parfois du mal à visualiser comment la réalité virtuelle pourrait s’immiscer dans le quotidien du réseau social de Mark Zuckerberg. Pourtant, lui et ses acolytes semblent déjà avoir de grandes idées derrière la tête et Facebook investit d’ailleurs de grosses sommes dans la recherche et le développement à ce sujet. Comme le rapporte aujourd’hui The Verge, Zuckerberg voit dans la réalité virtuelle une manière plus poussée de partager ses activités. Et il prend pour exemple l’évolution des choses partagées par les utilisateurs au fil des années.

« La raison pour laquelle nous sommes très excités en la matière, c’est par l’évolution continue de personnes qui utilisent des moyens de plus en plus riches de partager ce qui il y a dans leur esprit. Il y a dix ans, il n’y avait que le texte. Maintenant, il y a surtout les photos, et l’émergence de la vidéo où nous voyons croissance énorme, mais ce n’est pas l’étape finale. Le contenu 3D immersif est l’évolution qui vient après la vidéo », explique Mark Zuckerberg.

Et Facebook a très tôt vu le potentiel de la réalité virtuelle, lui qui a racheté Oculus il y a maintenant près d’un an et demi, et pour 2 milliards d’euros. On ne doute pas que le réseau social réussira le virage de la réalité virtuelle, lui qui a réussi à faire concurrence à YouTube dans le domaine de la vidéo. D’ailleurs, la première version grand public de l’Oculus Rift devrait être commercialisée dès le début d’année 2016.