Razer s’apprête à sortir la troisième version de son casque de réalité virtuelle, appelé OSVR Razer Dev Kit Hacker v1.3, dès le mois prochain. Un casque destiné, comme les différentes versions du casque Oculus Rift, aux développeurs et aux passionnés de réalité virtuelle.

razer osvr

Dévoilé en début d’année à l’occasion du CES, Razer annonce déjà la troisième version de son casque de réalité virtuelle OSVR. Parmi les nouveautés de cette troisième version, Razer annonce avoir « étendu la eyebox pour offrir des images plus précises sans Lentille d’Ajustement Indépendante (IPD) ». Le boitier que l’on pose sur les yeux est donc un peu plus large et dispose désormais « d’un réglage du focus pour chaque œil afin de pouvoir profiter du casque sans lunettes de vue ».

razer osvr 2

La deuxième nouveauté de cette troisième version (qui existait en fait déjà sur la version 1.2 du casque sortie en juin dernier) concerne le module d’affichage qui est désormais un écran Oled Full HD de 5,5 pouces avec une fréquence de rafraîchissement de 120 Hz. Dans la première version de l’OSVR, il s’agissait d’un écran LCD avec un taux de rafraîchissement de 60 Hz.

En savoir plus : Le projet OSVR

La troisième itération de l’OSVR sera disponible à la précommande dès le premier octobre 2015 au prix de 299,99 euros. Les livraisons auront ensuite lieu « dans le courant du mois ». Rappelons que l’achat du casque se fait sur le site officiel et n’est pas uniquement réservé aux développeurs, puisque n’importe qui peut l’acheter. Il faut toutefois garder en tête que Razer sort très régulièrement de nouvelles versions, qui dépassent très vite les anciennes en termes de fonctionnalités.

Enfin, Razer s’apprête à lancer une plateforme de découverte de contenu en réalité virtuelle pour son casque. Il s’agit d’un site web mettant en avant des contenus de réalité virtuelle (que ce soit des films ou des jeux) issus des partenaires du projet. Steam, Itch.Io ou Razer Cortex font partie de ces partenaires. La plateforme sera accessible à cette adresse, dans un futur qu’on imagine proche puisque le site web renvoie pour l’instant sur erreur 404.